WWF

Sauvons les tigres d’Indochine

Le WWF [1] lance une campagne pour doubler le nombre de tigres en liberté.
Cette action concerne le tigre d’Indochine Panthera tigris dont la plus grande partie se trouve dans la région de Kanchanaburi.
Nous reprenons ici l’appel du WWF et vous invitons à y participer.

Au début du XXe siècle, les tigres étaient au nombre de 100 000 et occupaient une diversité remarquable de territoires, allant de la mer Caspienne au fin fond de l’Asie du Sud-Est en passant par la Russie et la Chine. En moins de cent ans, cette population de tigres sauvages est descendue à 3 200 individus, faisant de cette espèce une des espèces les plus menacées au monde avec un risque d’extinction si nous n’inversons pas la tendance...

Le WWF s’est donné pour objectif d’aider à sauver le tigre de l’extinction et à doubler sa population d’ici 10 ans en préservant ses habitats et en éradiquant le braconnage et le trafic illégal.


Pour cela, nous mettons en œuvre des programmes de préservation du tigre dans 12 territoires différents dont le Dawna Tenasserim en Thaïlande et à la frontière Birmane.

Le Dawna Tenasserim est un large complexe forestier (voir carte) qui abrite la deuxième plus grande population de tigre au monde et représente un des sites les plus favorables et prometteurs pour l’avenir du tigre. C’est pourquoi le WWF travaille de manière étroite avec le gouvernement, les autorités des Parcs Nationaux et la société civile afin de trouver des solutions et des modes gestion adaptés.
Un des moyens les plus surs de protéger les populations de tigre est de renforcer les capacités de suivi, d’investigation et de surveillance des parcs nationaux et en mettant en place des méthodes et des moyens importants et surtout efficaces comme le suivi par caméras-pièges.

Pourquoi poser des caméras-pièges ?

Les caméras-pièges sont en général cachées et posées dans des endroits stratégiques et inaccessibles, par lesquels les animaux sont susceptibles de passer. Ces caméras sont activées par un capteur infra-rouge lorsque la chaleur du corps ou le mouvement d’un animal est détecté.

Jours et nuits, ces caméras-pièges offrent un aperçu inédit de certaines des espèces les plus menacées et les plus difficiles à observer au monde comme les félins.

Sur la base des vidéos prises, le WWF est en mesure de découvrir de précieuses informations sur les espèces rares et leurs habitats (leur présence, leur nombres, leurs proies, leurs comportement, leur reproduction, leur localisation…) et ainsi de veiller à ce qu’elles soient efficacement protégées.

A quoi va servir le financement ?

Le WWF souhaite mettre en place un minimum de 20 caméras pièges et appuyer une patrouille de rangers pendant 5 mois pour récolter des informations importantes sur les tigres du Dawna Tenasserim.

Cette initiative est renforcée par le fait qu’il y a moins d’un mois, une des caméras-pièges du site a permis de découvrir une femelle tigre et ses deux petits : une grande nouvelle pour la population de tigres de la région !
Il est urgent d’en savoir davantage sur ces individus pour les protéger du braconnage...

Ainsi, la pose des caméra-piège et les fonds serviront précisément à :

  • Mettre en place des patrouilles de rangers afin de faire une estimation et cartographie des sites à caméras-pièges
  • Mener des enquêtes de terrain auprès des communautés villageoises pour comprendre les éventuelles interactions Homme-Tigre et relever des informations importantes.
  • Compiler et analyser les données issues des caméras-pièges
  • Utiliser ces données pour évaluer les mesures de gestion mise en place à l’état actuel et les adapter
  • Etablir une estimation réactualisée des populations de tigres et identifier les nouvelles menaces liées à leur sauvegarde
  • Etablir une estimation du nombre et de la distribution des 3 principales espèces proies du tigre

En bref :

  • Chaque caméra piège coûte aujourd’hui 200 €
  • Une patrouille de Ranger locale coûte 4000 €

Plus nous aurons de financements, plus nous pourrons poster de caméras et ainsi élargir les zones de protection du tigre et d’analyse de son mode de vie ...

Voir en ligne : Sauvons les tigres d’Indochine

Notes

[1Le WWF est une organisation non gouvernementale internationale de protection de la nature et de l’environnement. Le WWF compte plus de cinq millions de donateurs à travers le monde dans cent pays proposant mille-deux-cents programmes de protection de la nature.