D’un univers à un autre...

Saint Pascal - Visakha Puja - วันวิสาขบูชา

Wan wi saa kha buu chaa c’est le jour [1] de la pleine Lune [2] vénéré [3].
Visakha Puja est une fête traditionnelle annuelle observée par les Bouddhistes dans les pays du Sud-Est asiatique. Appelé en langage populaire, « anniversaire de Bouddha », ce jour englobe en fait la naissance, l’illumination (nirvana), et la disparition (Parinirvana) de Gautama Bouddha.
C’est la fête la plus importante du calendrier bouddhiste.
Saint Pascal - Visakha Puja - วันวิสาขบูชา

La date exacte de jour de Visakha Puja, dans les pays du bouddhisme theravada, tombe le jour de pleine lune du 5e ou du 6e mois lunaire. La date varie donc d’année en année dans le calendrier grégorien, elle tombe en avril ou en mai.
Ce jour de Visakha Puja, est extrêmement important dans la tradition bouddhiste. Ce jour-là le Bouddha est né, 35 ans plus tard, le même jour, il connut l’illumination [4] et 45 ans plus tard il mourut en parinibbāna [5]. Dans chaque cas, ce fut le jour de pleine lune en mai, quand la lune est dans l’astérisme Visakha, ce pourquoi ce jour est appelé jour de Visakha Puja.

Les célébrations démarrent en fait plus tôt [6]. Une rencontre internationale réunissant pas loin de 1.800 moines et universitaires de 85 pays a eu lieu, cette année 2011, dans l’université Maha Chulalongkorn Rajavidyalaya dans la province d’Ayutthaya.
Les bouddhistes doivent également s’abstenir de tuer tout animal, de boire de l’alcool ou d’absorber des substances toxiques pendant trois jours. La vente d’alcool sera interdite le 17 mai 2011.
Nous ne doutons pas que les habitants de Kanchanaburi y verront un moyen de développer leur discernement, qu’ils tiendront compte des leçons du Bouddha et les mettront en pratique comme un moyen supplémentaire de rendre hommage au Bouddha, à Dharma et à Sangha en ce jour de Visakha Puja ?

JPEG - 24.8 ko
La naissance de Gautama Bouddha


Le 17 mai c’est aussi la fête patronale de votre serviteur.
JPEG - 12.9 ko
La tentation de Pascal
« Dépêchons-nous de succomber à la tentation avant qu’elle s’éloigne. »
Épicure

Saint Pascal Baylon de l’Ordre de Saint-François [1540-1592]] est né en Espagne, un jour de Pâques, le 17 mai 1540. Dès l’âge de sept ans il avait la garde des troupeaux de ses parents et était un sacré fanatique. En effet dès cet âge tendre, il pratiquait l’usage assidu des cilices, des jeûnes, des disciplines [7] sanglantes ; on le voyait marcher pieds nus à travers les ronces et les épines, en expiation de ses péchés. A vingt ans, il entra chez les Franciscains [8]. _ En 1897, Léon XIII l’a déclaré Patron des Œuvres eucharistiques.

Notes

[1วัน - wan : jour

[2วันวิสาขบูชา - wi saa kha : pleine lune

[3บูชา - [buu chaa : vénéré, adoré

[4nirvana : illumination

[5nibbāna  : la cessation complète de toutes les visions, auditions, olfactions, gustations, touchers et, de toutes les connaissances mentales, en fait, de toutes les perceptions. parinibbāna  : extinction définitive en nibbāna.

[6Le 12 mai cette année 2011. Ce jour officiellement chômé en Thaïlande permet de faire le pont entre le week-end et le 17 mai

[7La discipline est un fouet fait de cordelettes ou de chainettes, utilisé comme instrument de pénitence par les religieux.

[8En fait dans l’ordre des Soccolans ou Alcantarins qui constituaient une réforme des Francisains observants, établie par Pierre Garavito dit Pierre d’Alcantara entre 1550 et 1559 sur une d’une réforme antérieure particulière et rigide établie par S. Paulet de Foligny en 1368. Ayant vu que les paysans qui vivaient dans les montagnes de son ermitage, portaient des socques ou sandales de bois (zoccoli en italien), il en ordonna l’usage aux religieux de sa réforme, qui furent appelés par cette raison soccolanti. (Denis Diderot).