District de Sangkhlaburi

Mort de Nai Mya Thi à Sangkhlaburi

Un des derniers membres survivants de la Mon Twenty Comrades, le premier groupe armé révolutionnaires môn, est décédé de causes naturelles ce dimanche [1], en Thaïlande.

Nai Mya Thi àgé de 85 ans, éeait un mécène des organisations sociales môn dans le district de Sangkhlaburi dans la province de Kanchanaburi .

En 1958, Lorsque le Mon People’s Front revolutionary armed s’est joint au gouvernement dle la Burmese Anti-Fascist People’s Freedom League’s, les dirigeants môn du groupe ont créé le New Mon State Party (NMSP). Nai Mya Thi n’a pas rejoint le groupe, mais les dirigeants du NMSP ont reconnu en lui un leader môn révolutionnaire.

« Il est un leader qui a semé les graines de la révolution. Notre New Mon State Party pleure sa mort », a déclaré le lieutenant-colonel Nyan Tun, un représentant officiel des affaires étrangères.

Nai Mya est né en 1926 dans le village de Mawkanin de Ye dans l’Ètat Mon. Il a quitté l’école à sept ans. En 1947, à 21 ans, il a travaillé comme secrétaire et démarcheur pour le Mon Independence Group organisée par Nai Ba Lwin.

Le 19 août 1948, il a participé à un raid sur la station de police Zathapyin pour se procurer des armes. La date est célébrée comme le Mon Revolutionary Day  [2].

Sous le gouvernement populairede l’Anti-Fascist People’s Freedom League, il a travaillé au programme de langue môn à Myanmar Radio.
Il a été membre de la Mon National Defence Organization [3].

Il a été emprisonné dans la prison de Mawlamyaing pendant deux ans, et détenu à Rangoon en 1957.

Son épouse, Ban Mi Aung, trois enfants et sept petits-enfants lui survivent. Son corps sera incinéré dans un monastère de Sangkhlaburi aujourd’hui mercredi [4] après-midi, selon sa famille.

Notes

[1Dimanche septembre 2011.

[2Journée révolutionnaire môn.

[3Organisation môn la Défense nationale.

[4Mercredi 7 septembre 20011