Sur les routes de Kanchanaburi

Louer un scooter ou une moto à Kanchanaburi

En Asie du sud-est, le nombre de deux roues est très important. De nombreux scooters ou des motos 110 cm3 pullulent dans les rues. Ce moyen de transport est très populaire car bon marché. Car ces engins de petites cylindrée sont fabriqués pour la plupart en Thaïlande, leur prix est modéré et le crédit facile.

Pour le touriste, c’est un moyen agréable et économique de parcourir la région en toute liberté sans contrainte d’horaire ou de destination. des districts et des villages reculés, en marge des lieux très fréquentés peuvent être atteints

JPEG - 26.5 ko
Toute la famille sur un scooter.jpg

Il est bon, cependant de respecter un certain nombres de règles.

- Papiers
Le loueur vous demandera souvent de laisser votre passeport [1] chez lui jusqu’à ce que vous le rameniez. C’est la procédure ordinaire. Le prix de la location est à la journée journée. Pour des durées plus longue vous pouvez négocier une remise. Peu de loueurs disposent d’une assurance, renseignez-vous à ce sujet afin de choisir en toute connaissance de cause.

- Prise en main et conduite
Contrôlez bien avec le loueur tous les défauts éventuels et les fonctions essentielles de la moto [2]. Essayez la. Vous éviterez ainsi les malentendus après. Les scooters sont équipés ou non de boite de vitesse automatique.

- L’essence
Vérifiez le niveau d’essence [3]. Renseignez-vous sur le nombre de kilomètres possible avec un plein. Informez-vous aussi de la fréquence des postes d’essence dans la région où vous allez [4].

- Sécurité
Exiger un casque car il est obligatoire. Les casques locaux sont souvent peu efficaces. Évitez les tongs et des chaussures trop ouvertes [5]

- La conduite
Conduire une moto en Asie est dangereux comme partout conduire un deux roues. En Thaïlande on conduit à gauche ! L’importance du trafic et l’inconscience effarante des conducteurs thaïlandais qui ignorent toutes les règles et conduisent souvent sans permis [6]. Évitez de vous engager tout de suite dans le trafic urbain. Faites votre apprentissage sur une route ou une rue peu fréquentée. Enfin si vous n’êtes pas déjà conducteur de moto, préférez une boite automatique.
Soyez très vigilant, anticipez et surveillez particulièrement les bas-côtés [7]. Conservez une marge de sécurité sur votre droite lorsqu’un véhicule vous double afin de pouvoir vous rabattre un peu.
N’hésitez pas à user du klaxon sans retenue. N’ayez pas peur des nuisances sonores : elles n’existent pas ici.

Notes

[1Certains acceptent une photocopie, qu’il vous faudra fournir.

[2Freinage, éclairage, embrayage, vitesses, pression des pneus, verrouillage...

[3Il est en général au minimum

[4De nombreux commerces vendent de l’essence dans des bouteilles de un litre

[5En cas de chute, gare à vos pieds !

[6Lequel permis est obtenu sans épreuve de conduite ni une réelle connaissance du code de la route.

[7Les Thaïlandais y roulent à contre-sens