Pollution à Kanchanaburi

Les pollueurs au plomb condamnés à verser une indemnité

Une société minière de plomb a été jugée responsable de la contamination du ruisseau Klity [1]. Elle a été condamnée a payer 36 millions de THB en dommages aux villageois touchés par ses opérations.

JPEG - 24.8 ko
Villageois karens. affectés
Devant la Cour provinciale de Kanchanaburi

La Cour provinciale de Kanchanaburi a attribué le 20 décembre 2010 des dommages et intérêts à 151 Karen dans le village reculé de Lower Klity à Thong Pha Phum et Si Sawat districts. Les villageois avaient engagé des poursuites en 2007 contre la Lead Concentrates Co pour la pollution de leur sources en eau et atteinte à leur santé. Ils réclamaient un milliard de THB

La cour a jugé l’entreprise coupable d’avoir contaminé le ruisseau faisant encourir des risques de santé aux villageois.

Les dommages ont été attribués en fonction de la manière dont la pollution a affecté la vie quotidienne et la santé des villageois. Ces derniers présentaient des taux élevés de plomb dans leur sang, a déclaré l’avocat de environnementaliste Surapong Kongchantuk, citant une partie du verdict de la Cour.

JPEG - 16.5 ko
Toukata (Poupée)
Faible et maladif, il est l’un des nombreux enfants sous-développés du village de Lower Klity

M. Surapong, un directeur des études du Karen Studies and Development Centre, a déclaré que le tribunal a condamné la compagnie à payer entre 100.000 et 600.000 THB en compensation à chaque demandeur, sauf Jisa Nasuansuwan, 64 ans, décédé d’un cancer en 2008.

Le tribunal a également ordonné à l’entreprise de rétablir la qualité de l’eau dans le ruisseau en enlevant le plomb et les sédiments contaminés.

La contamination par le plomb à Lower Klity village a été signalée dès 1998.

Le gouvernement a fermé l’usine de traitement de minerai trois ans plus tard après la mort de quelques villageois et leur bétail.

La société a ensuite cessé de fonctionner.

Yaseu Nasuansuwan résident de Lower Klity déclaré que bien que le montant de la somme allouée par le tribunal soit inférieur à ce qui était demandé par les villageois, ce n’était pas leur principale préoccupation. « Nous avons besoin de retrouver notre ancienne crique de Klity » a dit M. Yaseu, qui est parmi les villageois un de ceux dont on trouvé des niveaux élevés de plomb dans son sang. « Nous voulons revenir à une vie normale. » a-t-il poursuivi.

Sept autres villageois ont déposé une plainte distincte contre la Lead Concentrates Co réclamant 119 millions de THB, pour les les mêmes griefs.

Trois ans plus tard, la Cour provinciale de Kanchanaburi a ordonné à l’entreprise de payer a chacun des huit villageois la somme 4,2 millions de THB.

La société avait fait appel du verdict, mais la Cour d’appel a confirmé la décision.

L’affaire est maintenant devant la Cour suprême.

Notes

[1À la différence de la plupart des métaux, le plomb n’a aucun rôle connu dans l’organisme humain, ni chez d’autres espèces animales ou végétales. Il semble toxique au niveau cellulaire, quelle que soit sa concentration.
Chez l’homme, le seuil légal de danger ou quantité maximale tolérée est en France de 50 µg de plomb par litre de sang alors qu’elle était de 400 µg en 1976, mais des auteurs estiment que des effets sur le cerveau et la cognition apparaissent avant ce taux ou quelle que soit la dose. Le jeune enfant, le fœtus et l’embryon y sont beaucoup plus exposés que l’adulte.Le plomb induit des troubles systémiques qui, selon leur gravité et le moment de l’intoxication, seront réversibles (anémie, troubles digestifs…) ou irréversibles et éventuellement fatals (atteinte du système nerveux (⇒ troubles neuromoteurs), stérilité, cancers, hypertension, puis encéphalopathie et paralysie conduisant à la mort.
Chez l’enfant, il cause des effets graves et irréversibles sur l’organisme, dont retard mental.

Une partie du plomb absorbé est excrété, mais le reste s’accumule durablement dans l’organisme, et préférentiellement dans certains organes :
- les os ; 80 à 95 % du plomb absorbé se fixe dans les os en s’y substituant au calcium. Dans l’os, le plomb a une demi-vie moyenne de 20 à 25 ans.
- le foie,
- le rein,
- le cerveau

JPEG - 29.9 ko
Contamination par le plomb
Le plomb est un élément chimique appartenant à la famille des métaux lourds. Il est très malléable, son point de fusion est bas (327°C).
Il résiste bien à la corrosion, ce qui explique son utilisation abondante depuis l’époque des romains (d’après des écrits de Galien, Avicenne ou Pline).
Son usage s’est développé au cours de la révolution industrielle (fonderie, métallurgie).