ils ont aimé Sangkhlaburi

Les gens de Sangkhlaburi par Maï

Maï est une enseignante qui voyage beaucoup. En ce moment est est à Taïwan.
Maï est passé par Sangkhlaburi dans la province de Kanchanaburi.

Elle nous décrit les gens qu’elle a rencontré et photographié...

Pendant notre séjour nous avons discuté avec beaucoup de personnes. Des Thaï, des Mon, des Karen, des enfants, des personnes âgées... C’était très intéressant et ça a donné une saveur toute particulière à notre voyage ! John voulait apprendre le birman, et notait des mots dans son petit cahier. En fait ce n’était pas toujours facile puisque certains, surtout les Môn, ne veulent pas parler la langue de leur ennemi. Donc il a aussi collecté quelques mots môn.



Il n’y a pas qu’en Afrique qu’on porte des choses sur sa tête.




Une cérémonie sur le pont en l’honneur de ces femmes qui se faisaient novices pour une semaine.




Grand-mère Ta Liow qui préparait son riz.




6 sur un scooter ? C’est possible ! (j’étais derrière la fille en bleu). Nongpiti, Pochongkeow, Wen, et Chosopin nous ont fait visiter une grotte dans un temple, et nous les avons ramenées au centre Lasalle où elles passent leur temps pendant les vacances. Elles sont karen, mon et kariang - กะเหรี่ยง.




Cette dame est karen et s’occupe d’un centre de tissage qui aide les réfugiées karen. Sa fille et elles parlent très bien anglais, elles sont allées à l’université en Birmanie avant que la vie ne devienne difficile pour elles là bas.




Bunu est birmane, d’origine népalaise. Achang est môn. Ils sont bénévoles dans l’association Baan Unrak qui aide les enfants et les femmes dans le besoin. Ils ont joué aux profs pour aider John à progresser en birman.

Voir en ligne : Les gens de Sangkhlaburi par Maï sur le blog Maïwenn