Le livre des chats

Le livre des chats - Tamra Meow

Le Tamra Meow - (ตำราแมว dtam raa maaeo - Le Livre des chats) est un livre manuscrit de vers richement illustré rédigé entre 1350 et 1767. Le Tamra Meow décrit dix-sept chats porte-bonheur différents et six autres chats maléfiques.
Le livre fait un inventaire et une description poétique des chats de cette époque.
Voici, un vers tiré de la description du korat :
« Son poil est doux, aux racines de nuages et aux extrémités d’argent. Ses yeux brillent comme la rosée sur la feuille de lotus...  ».
Le roi Rama V a demandé au moine de haut rang Somdej Phra Buddhacharn Buddhasarmahathera de copier le Tamra Meow qui prit le nom de Samut Khoi des Chats. Le moine a peint les animaux d’après les anciens manuscrits.

« Chaque chat est un chef d’œuvre »
Léonard de Vinci

Fronticipe du livre des chats - Khoi Samut
Fronticipe du Livre des Chats
Tamra Meow
Khoi Samut

Les 17 chats porte bonheur


Chat porte-bonheur - nin rad Chat porte-bonheur -
Chat porte-bonheur - Chat porte-bonheur -
Chat porte-bonheur - Chat porte-bonheur -
Chat porte-bonheur - Chat porte-bonheur -
Chat porte-bonheur - Chat porte-bonheur -
Chat porte-bonheur - Chat porte-bonheur -
Chat porte-bonheur - Chat porte-bonheur -
Chat porte-bonheur - Chat porte-bonheur -
Chat porte-bonheur - Chats porte-bonheur

Chats maléfiques

Chat maléfique - Livre des Chats Chat maléfique - Livre des Chats
Chat maléfique - Livre des Chats Chat maléfique - Livre des Chats
Chat maléfique - Livre des Chats Chat maléfique - Livre des Chats

Le papier khoi
est un genre spécial de papier fait à la main.
JPEG - 4.9 ko
Samut khoi

samut khoi (สมุดข่อย ou samut thai (สมุดไทย ; manuscrit khoi) sont des manuscrits écrits sur du papier khoi utilisés avant l’introduction de l’imprimerie.
Le papier khoi qui sert pour les samut khoi est fabriqué à partir de l’écorce de l’arbre khoï (ข่อย, Streblus asper Lour) un petit arbre ou arbuste de la famille des Moraceae poussant en Thaïlande et en Asie. Il est aussi connu comme arbre brosse-à-dents
 ;
 [1]

La préparation du support est un travail important qui peut demander jusqu’à dix jours. Les premières branches, soigneusement choisies, sont imbibées d’eau, traitées avec de la chaux, et ensuite mises à sécher. Puis à l’aide d’un feu, elles sont chauffées jusqu’à ce que l’écorce puisse être enlevée facilement . L’écorce est ensuite bouillie dans de l’eau additionnée de chaux pendant deux jours. Les fibres souples sont ensuite libérées des résidus d’écorce sous un jet d’eau courante. Elles sont alors battues avec un grand maillet pour donner une pâte qui est appliquée sur un châssis équipé d’un tissu grossier. Le cadre est ensuite immergé dans l’eau. La bouillie est ensuite étalée avec une espèce de rouleau à pâtisserie. Après séchage, il en résulte un papier gris jaunâtre.

Les livres khoi se composent d’un bande de 30 à 60 cm de large de papier khoi, qui peut atteindre et parfois dépasser 18 mètres de longueur. Le leporello  [2] consiste à plier la bande sur une largeur de 12 à 20 cm. Aux deux extrémités, une couvertures en carton ou en bois est fixée ; elles donnent toute la rigidité voulue à l’ouvrage.

Le manuscrit est lu à l’horizontale. Les plus anciennes copies ayant survécu datent du XVIIe siècle. Elles ont une illustration au milieu, le texte se trouvant à droite et à gauche. L’encre utilisée était fabriquée à partir noir de fumée pour le papier clair. L’encre blanche ou jaune était produite à partir de sulfure d’arsenic, pour le papier sombre.

hor trai - หอไตร La persistance des manuscrits est surprenante quand on sait qu’ils sont sensibles à l’humidité et sont souvent déplacés et pliés. C’est dû, en partie, aux précautions prises dans les monastères pendant le stockage et le transport des livres ; ils sont attachés et stockés enveloppés dans un linge de coton et dans des armoires spéciales. Les armoires étaient disposées dans des bâtiments appelé หอไตร (ho trai), souvent construits sur pilotis au dessus d’une étendue d’eau pour les protéger des insectes.


Le chat en thaïlandais
- โพง (pho:hng) le mâle, le matou
- นางแมว (naang maaeo) la chatte
- แมวไทย (maaeo thai) le chat siamois
- แมวสีสวาด (maaeo see sa waat) Siamois point bleu

Notes

[1 ต้นข่อย (dtohn khaawy), Streblus asper
Regne Plantae
Subkingdom/Sottoregno : Tracheobionta (Vascular plants/Piante vascolari)
Superdivision/Superdivisione : Spermatophyta (Seed plants/Piante con semi)
Division/Divisione : Magnoliophyta (Flowering plants/Piante con fiori)
Classe : Magnoliopsida
Sousclasse Hamamelidae
Ordre Urticales
Famille Moraceae
Genre Streblus Lour.
Espèce Streblus asper Lour. /Fl. cochinch. 2:615. 1790

[2Le leporello est une technique de pliage des pages d’un livre.