Calendrier en Thaïlande

Le calendrier Chanthara khati

Le calendrier Chanthara Khati - จันทรคติ [1] est le calendrier lunaire thaïlandais.

Le calendrier chanthara khati compte douze mois - deuuan(เดือน [2]) de 29 ou 30 jours - wan (วัน) pour rester en phase avec les lunaisons. Le mois commence au premier croissant après la nouvelle Lune.
Il est kheun (ขึ้น) [3] du premier croissant à la pleine Lune. Il compte 15 jours. ensuite il est ram et correspond à la période de Lune décroissante . Il compte 14 ou 15 jours. Les mois de 29 et 30 jours alternent en débutant par un mois de 29 jours.
Les mois de 29 jours portent le nom de mois incomplets deuuan khaat (เดือนขาด) et ceux de 30 jours s’appellent mois complet deuuan dtem (เดือนเต็ม). Les mois sont simplement numérotés.
Le septième mois peut comporter 29 ou 30 jours.

Rang Nom Jours Grégorien Rang Nom Jours Grégorien
1
deuuan aai (๑ - อ้าย)
29
novembre/décembre
7
deuuan jet (๗)
29/30
mai/juin
2
deuuan yee (๒ - ยี่)
30
décembre/janvier
8
deuuan bpaaet(๘)
30
juin/juillet
3
deuuan saam (๓)
29
janvier/février
9
deuuan gao (๙)
29
juillet/août
4
deuuan see (๔)
30
février/mars
10
deuuan sip (๑๐)
30
août/septembre
5
deuuan haa (๕)
29
mars/avril
11
deuuan sip et (๑๑)
29
septembre/octobre
6
deuuan hohk (๖)
30
avril/mai
12
deuuan sip saawng (๑๒)
30
octobre/novembre

Les jours du mois sont comptés dans dans la Lune ascendante ou dans la Lune décroissante. On parle du 3e jour de la Lune ascendante, du 7e jour de la Lune décroissante. Le 7e jour de la Lune décroissante correspond au 22 du mois.

Jours particuliers
- wan phen (วันเพ็ญ) est le jour de la pleine Lune (wan kheun sip haa khan, le 15e jour de la Lune croissante) - wan dub est le dernier jour du mois (wan ram sip haa khan pour les mois de 30 jours ou wan ram sip haa khan pour ceux de 29 jours).
- wan phra : jours saints des bonzes quatre fois par mois : wan kheun bpaaet khan (le 8), wan kheun sip haa ou wan phen, le (15e), wan ram bpaaet Kham, le 23e, et wan dub, le dernier jour du mois.

La date dans le calendrier chantarakati s’écrit de la façon suivante : jour de la Lune / numéro de mois / nom de l’année dans un cycle de 120 ans.


Jours et mois complémentaires

Une année lunaire compte 354 jours 8 heures et quelques minutes contre 365 jours, 5 heures et quelques minutes pour l’année solaire.

La méthode bprohkgadtimaat [4] permet d’ajouter soit un mois aadeekhaamaat [5]
qui commémore le premier sermon de Bouddha tombe le jour de la pleine Lune du huitième mois du calendrier chanthara khati.
- Le lendemain de ce jour qui correspond au carême bouddhiste de trois mois au cours desquels les moines font retraite et dorment tous les jours dans leur wat.

Il faut appliquer la règle suivante :
_le lendemain de la pleine Lune,
- la Lune est dans le signe du Sagittaire, c’est une année ordinaire ;

- la Lune n’est pas dans le signe du Sagittaire
le surlendemain de la pleine Lune,
- la Lune se trouve dans le signe du Sagittaire, l’année est adeekhaawan.
- la Lune ne se trouve pas dans le signe du Sagittaire, l’année est
Aadeekhaamaat et Asalaha Bucha se célèbre à la pleine Lune du deuxième huitième mois.

Notes

[1จันทรคติ (jan tha ra kha dti)

[2เดือน (deuuan) est le nom poétique de la Lune.

[3ขึ้น(kheun) ascendant

[4ปรกติ (bprohk ga dti) signifiant normal

[5complémentaire, อดีขา (a dee khaa) qui signifie temps complémentaire et de มาส (maat) expression poètique pour mois) soit un jour complémentaire (adeekhaawan) à une année régulière (appelée un). Aadeekhaamaat et adeekhaawan donnent leur nom à l’année du même type.

Dans le cas d’une année aadeekhaamaat [[Avec un mois complémentaire,ce qui se produit environ tous les trois ans, un mois complémentaire de 30 jours viens après le huitième mois de l’année.
Dans le cas d’une année adeekhaawan [[Avec un jour complémentaire, ce qui se produit environ tous les 5 ans, un jour est ajouté au septième mois qui compte alors 30 jours.

Détermination d’une année contenant un jour ou un mois complémentaire

Pour cela deux jours bien précis sont à connaitre :
- Asalaha Bucha
[[L’Asalaha Bucha (ou Asanka Pucha), la veille du début du carême bouddhiste, le Khao Pansa. Les jeunes bouddhistes thaïlandais font retraite et de procèdent à une sorte de communion. Des fêtes sont organisées entre amis et ils échangent la robe blanche de novices contre celle, jaune, des bonzes, au cours d’un adieu symbolique au monde.