Avec Hippopotamus...

La malbouffe gagne du terrain

Avec l’implantation d’Hippotamus en Thaïlande c’est la malbouffe [1] qui gagne encore du terrain, après Mac Do, les Pizza Hut et autres KFC, c’est le groupe Flo
 [2]
(Albert Frère depuis fin 2005.) qui va enrichir la panoplie de la mauvaise nutrition en Thaïlande...

JPEG - 5.6 ko
Suprême foie gras Quick...
Le comble de la malbouffe ! Un steak haché pur bœuf dans un bun, trois feuilles de salade, un peu de confiture d’oignons, quelques dés de foie gras de canard... Créé par Quick imité par Red-Hippopotamus avec son Buon Rossini...

Hippotamus c’est la chaine crée en 1968 par Christian Guignard, non loin de l’Avenue des Champs-Élysées à Paris . Une énorme côte de bœuf, est présentée sur une planche à découper en bois, la garniture est constituée de pommes allumettes à volonté ((ou presque...)
La carte s’est beaucoup enrichie depuis. Parmi les changements intervenus depuis ont fait place à image plus diététique avec l’introduction d’une garniture de haricots verts et de plats végétariens.

Le réseau de franchise Hippopotamus est déjà bien présent à l’international. notamment au Portugal, au Maroc, au Qatar, en Russie, à Singapour... Il a ouvert son premier restaurant à Bangkok.

C’est le 28e restaurant ouvert à l’étranger par l’une des marques du Groupe Flo (Bistro Romain, Hippopotamus, Tablapizza, la Taverne de Maître Kanter...).


La malbouffe avec Hippopotamus   La malbouffe gagne du terrain en Thaïlande Dans le droit fil des McDonald’s, KFC... Hippopotamus a créé un nouveau concept avec une nouvelle marque de fast food : Red, implantés aux centres-villes.
Le groupe Flo a ouvert à la Défense [3] la nouvelle version de sa marque fétiche Hippopotamus. L’enseigne associe la mascotte d’Hippopotamus, la célèbre silhouette de l’hippopotame au nom Red ! Ce restaurant est destiné au service de repas rapides et à la vente à emporter. Le groupe Flo prévoit cinquante ouvertures dans un futur proche.
Tandis que McDonald’s tester le service classique à table, Hippopotamus propose une version haut de gamme du fastfood . Le décor est soigné mêlant le verre, le bois foncé et la couleur rouge. L’accueil est tout aussi soigné, les clients prennent place autour de longues tables d’hôtes, s’assoient des tabourets de bar au comptoir de ventes à emporter.
Servis depuis 2008, les hamburgers génèrent un quart des commandes du midi. La note reste salée chez Red pour cette malbouffe, avec un ticket moyen de 24 EUR, contre 18 à 20 EUR pour un repas de midi normal d’Hippopotamus...
JPEG - 33.6 ko
Vu sur le net...
http://cigalemistralavande.centerblog.net/6626274-ephemeride

Selon un article de la dernière publication du New Scientist, l’idée que la malbouffe crée une dépendance se généralise parmi les chercheurs. Des études récentes le démontrent. Des rats : gavés de bacon, de saucisses, de glaces et de chocolats, ont présenté des comportements physiologiques et comportementaux en tout point identiques aux rongeurs rendus accros à la morphine. En outre, une fois l’addiction rapidement établie, des obstacles tels que des décharges électriques n’ont pas dissuadé les rats de boulotter leur malbouffe.

Notes

[1La malbouffeest à la fois mauvaise sur le plan diététique (forte teneur en graisses, en sucres, en additifs alimentaires...). Les les chips, les frites, les hamburgers, les hot-dogs, les sodas en sont des archétypes. Elle favorise certains cancers, des dépressions, le diabète, l’obésité, les maladies cardiovasculaires, etc. La trop grande consommation de la malbouffe entrainer souvent la malnutrition.
La lutte contre la malbouffe et les débats publics provoqués à son sujet, ont incité les industriels, non pas à améliorer la qualité de leurs nourriture, mais à séduire les consommateurs en mettant en avant le bio, le vert, le naturel, sans informer convenablement les clients de ce qu’ils mangent en réalité, ni des processus industriels dangereux de l’industrie agro-alimentaire. L’origine des produits, la présence d’OGM... restent tout aussi opaque.
Le symbole de la malbouffe, McDonald’s est allé jusqu’à reconnaitre que la consommation exagérée de hamburgers et le manque de variété sont mauvais pour l’organisme. Aors un McDo, deux fois par an !

[2Groupe Flo
- Bistro romain avec 29 restaurants ;
- Brasseries FLO avec 33 restaurants ;
- Concessions FLO avec 16 restaurants.
- Hippopotamus avec 150 restaurants ;
- Tablapizza avec 28 restaurants ;
- Taverne de Maître Kanter avec 40 restaurants ;

[3Au CNIT