Parc national d’Erawan

La grotte de Wang Badan

La grotte Sawan Badan Wang ou Badan Wang (Badan Sawan Tham Wang ou Tham Wang Badan) est à 54 kilomètres de Kanchanaburi dans le parc national Erawan.

JPEG - 25 ko
Sawan Wang Badan

La grotte Sawan Badan Wang ou Badan Wang (Badan Sawan Tham Wang ou Tham Wang Badan) est à 54 kilomètres de Kanchanaburi.

L’entrée de la grotte est à un kilomètre du poste de garde de Wang Badan Ranger Station.
Wang Badan est une grande grotte calcaire accessible par une ouverture étroite. À l’intérieur de la grotte on trouve plusieurs chambres séparées. À la base de la chambre, l’écoulement d’eau permanent sert d’habitat à une variété de la faune benthique
 [1].
Chaque chambre contient des stalactites scintillantes et des stalagmites comme le Man Phra-in [2], et Khem Narai
 [3] qui ressemble à une aiguille à coudre de très grande taille.
Tham Wang Badan

Notes

[1Relatif au benthos. le benthos est l’ensemble des êtres, fixes ou mobiles, vivant et se développant sur les substrats durs ou meubles des fonds des mers et des nappes d’eau douce.
Pour les biologistes, les eaux, quelle qu’en soit la profondeur ou la situation par rapport à la ligne de rivage, appartiennent au domaine pélagique ; les êtres qui peuplent les eaux constituent le pelagos. Par opposition, les fonds eux-mêmes forment le domaine benthique peuplé par le benthos. Ces distinctions sont très artificielles dans la pratique.

[2En thaïlandais : rideau d’Indra. Indra (est le roi des dieux et Seigneur du Ciel dans la mythologie védique de l’Inde ancienne

[3En thaïlandais : aiguilles de Narai.

JPEG - 5.4 ko
Statue de Narai le Grand

Narai, surnommé Narai le Grand - 1629-1688, est un souverain du Royaume d’Ayutthaya. Il a régné de 1656 à sa mort sous le nom de Ramathibodi III. Durant cette période, la diplomatie du Siam a connu un important niveau d’activité. Avec les puissances européennes - et tout particulièrement la France, l’Angleterre et le Vatican mais aussi avec la Perse, l’Inde, la Chine et les pays voisins. Les étrangers ont joué un grand rôle à la cour du Siam. Constantin Phaulkon, un aventurier grec devint l’équivalent d’un Premier ministre. Cette influence étrangère mécontenta de nombreux courtisans, à la mort de Narai, une réaction brutale réduisit cette influence pour plus d’un siècle et demi.
La présence étrangère a laissé de nombreux témoignages à Ayutthaya et à Lopburi , où Narai transféra sa capitale en 1666) qui sans cette présence nous serait mal connue, Lopburi ayant été abandonnée et Ayutthaya rasée par les Birmans en 1767.