Coup de gueule

KTT soutient-il la maltraitance des tigres ?

C’est un dithyrambe éhonté du Temple des Tigres que Jean-Pierre Denoix [1] a publié ce 6 janvier 2012 de kanchanaburi-transport-tours.com, alors que cet établissement s’avère être une entreprise grotesque destinée aux gogos et aux consommateurs de sensationnel,
Jusqu’à présent JPD se présentait comme un défenseur de la nature et de la faune.
Bébé tigre

Rien de bien extraordinaire pour un marchand d’attractions touristiques, pas de quoi fouetter la queue d’un chat !
Mais ce qui révolte la rédaction c’est le genre d’affirmation :
« L’autre danger est la déforestation. Ces deux [2] fléaux réunis conduisent à la disparition de l’espace vital où vivent habituellement les tigres, ainsi que des proies dont ils se nourrissent, elles-mêmes victimes également du braconnage. En d’autres termes, ces animaux sauvages sont appelés à disparaitre, pour cause d’élimination et de famine dont l’être humain porte la responsabilité. »
Et il en rajoute une couche !
« Ceci est une triste réalité que personne ne peut nier, ni ne doit ignorer. »

Or cette affirmation est complètement fausse aujourd’hui ! En effet The National Parks, Wildlife and Plant Conservation Department envisage d’augmenter le territoire des tigres pour accueillir le nombre croissant d’animaux des réserves de Huai Kha Khaeng et de Thungyai Naresuan Sanctuaries au nord et à l’ouest de la province de Kanchanaburi. Le nombre croissant de tigres est le résultat d’une répression efficace du braconnage et des efforts fait pour fournir plus de zones forestières pour les animaux à la recherche de nourriture. Le pays compte maintenant 250 tigres sauvages, la plupart d’entre eux dans les deux sanctuaires. Nier l’effort, couronné de succès des autorités thaïlandaises nous semble inconvenant.

Personne n’ignore que « Les tigres indochinois accueillis et nés au temple [3] » proviennent en réalité du trafic de tigres sauvages dans le sud-est asiatique auquel participent les moines du temple. Ces derniers vivent dans une grande opulence alors que les animaux sont de toute évidence maltraités. Voir Le temple des tigres contreversé et L’actrice Shriya Saran critique le Temple des tigres
Voici ce que dit un témoin :
« “Odieux”
J’ai déjà donné mon avis plusieurs fois sur ce scandale de l’exploitation du touriste « gogo ».
À déconseiller absolument et surtout boycott total de cet endroit, faire la pub sur ce lieu reviens à un acte de complicité criminel vis à vis de ces animaux.
Se planquer derrière Bouddha pour pratiquer de telles activités me donne la nausée. Faire du fric avec est odieux.
Visité en Mai 2011
 »

Un autre témoignage ici :
« Bref attrape Nigaud a Gogo, ou est le temple ou sont les moines, quel photo pouvez vous faire, c’est déprimant. »

La plupart des laudateurs du Temple des Tigres font mention des critiques qui lui sont adressées... Pas KTT. Décevant.

Voir en ligne : L’article de la honte

Notes

[1Bien qu’il n’ait aucun poste officiel dans la société SEDIPE INTERNATIONAL, Jean-Pierre Denoix se présente comme Managing Director de cette société (Voir viadeo) et assure la direction de fait de la société.

[2correction typographique de la rédaction.

[3Citation de l’article. Il faut entendre par tigres indochinois (sic) l’espèce appelée Tigre d’Indochine ou Tigre de Corbetti