Grippe aviaire

Kaptan de Phang Tru et le virus H5N1

En décembre 2003, dans le village de Phang Thru [1] dans la province de Kanchanaburi vivait Kaptan Boonmanuch, un garçon de six ans qui sera parmi les premières personnes à mourir du nouveau virus humain H5N1
 [2]. Kaptan Boonmanuch aimait faire du vélo, grimper aux arbres et en jouer avec un dalmatien en plastique. Il aimait également aider sa famille à la ferme.

JPEG - 13.1 ko
Rizières à Phang Tru
http://www.panoramio.com/photo/30481181
© Tous Droits Réservés
par Thaimichel1948

La province de Kanchanaburi est humide, luxuriante, et remplie des sons de la faune et de la forêt. Situé près de la frontière avec la Birmanie, Phang Tru abrite environ 3.000 personnes, dont la subsistance est assurée par la de la canne à sucre et du riz .

Presque chaque famille à Pang Thruk possède des poules pondeuses, certains élèvent aussi des coqs pour les combats de coqs. Chaque hiver, un certain nombre meurent d’infections supposées ou de rhume. Mais en décembre 2003, les décès de poulets ont augmenté de façon spectaculaire, comme les oiseaux, ils ont commencé à souffrir de diarrhées sévères, à avoir un comportement étrange, et faire preuve de faiblesse.

Un jour ou deux avant la nouvelle année, Kaptan approche et observe l’un des poulets malades, se promenant dans ferme de son oncle, une occupation qui n’aura duré pas plus de quelques minutes. Quelques jours plus tard, il s’est senti fébrile. Une clinique dans le village a diagnostiqué un rhume, mais après trois jours sans amélioration, son père, un cultivateur de riz qui travaille à temps partiel comme chauffeur, l’a emmené dans un hôpital public. Les rayons X ont révélé que le garçon avait une pneumonie, et il a été gardé à l’hôpital en observation. À quelques jours sa fièvre avait grimpé à 41 ; C. Son père a payé 1.500 THB pour une ambulance rapide pour qu’il reçoive les meilleurs soins à Bangkok, à plus d’une heure et demi de route.

À l’arrivée, Kaptan présentait des signes d’essoufflement et une forte fièvre. Des tests ont révélé que les deux poumons étaient atteints de pneumonie sévère, et le garçon a été transféré à l’unité de soins intensifs pédiatriques et mis sous ventilation assistée. Après onze jours de maladie, la fièvre de l’enfant a commencé à diminuer. Toutefois, sa détresse respiratoire s’est aggravée.
Juste avant minuit le 25 janvier 2004, les médecins ont retiré Kaptan du respirateur artificiel. Ses poumons étaient rempli de fluides, il est devenu la Thaïlande première mort connue du virus H5N1, qui se fera bientôt connaître dans le monde comme grippe aviaire .


JPEG - 10.2 ko
Nathan Wolfe


Extrait de THE VIRAL STORM : The Dawn of a New Pandemic Age de Nathan Wolfe, publié le 11 octobre 2011 par Times Books, an imprint of Henry Holt and Company, LLC. Copyright © 2011 par Nathan Wolfe.

Voir en ligne : Is the World Headed for a Deadly ‘Viral Storm ?’

Notes

[1Phang Tru se trouve à côté de Don Ta Phet, dans le district de Phanom Thuan dans la province de Kanchanaburi en Thaïlande

[2Les influenzavirus A  ; virus type A, sous-type H5N1 sont responsables de la grippe aviaire. Certains sont hautement pathogènes. La première apparition connue de ce type de grippe chez les humains a eu lieu à Hong-Kong en 1997. L’infection des humains a coïncidé avec une épizootie de grippe aviaire, causée par le même agent infectieux, dans les élevages de poulets à Hong-Kong.
Aujourd’hui le virus contamine rarement l’homme, mais avec un taux de mortalité très élevé. Entre le 26 décembre 2003 et le 30 juin 2011, seul 25 cas ont été observés en Thaïlande conduisant à la mort de 17 personnes (68 %)