Jour fériés en Thaïlande

Jour de la constitution thaïlandaise - wan tham ma nuun

Les Thaïlandais fêtent aujourd’hui, samedi 10 décembre 2011 [1] le Constitution Day, en commémoration de la promulgation de la première constitution du Siam, et l’instauration de la monarchie constitutionnelle en 1932.

Depuis, la Thaïlande a connu dix-huit constitutions ponctuées de coups d’Etat, dont le dernier en date remonte à 2008 (Coup d’État juridique dans la continuité du coup d’État militaire de 2006).

Un monument a été érigé en 1940 pour commémorer le coup d’État du 24 juin 1932 qui renversé une monarchie absolue de 799 ans en monarchie constitutionnelle.
Jour de la constitution thaïlandaise - wan tham ma nuun

Les Thaïlandais célèbrent chaque 10 décembre le « Constitution Day » (วันธรรมนูญ - wan tham ma nuun). Ce jour commémore la promulgation de la première constitution en 1932, la monarchie absolue du roi Rama VII ayant été abolie suite à un coup d’État.
Depuis 1932, la Thaïlande a connu 18 constitutions.
Les évènements dramatique de 1972-1973 ont amorcé un cycle de réformes constitutionnelles, tantôt progressistes tantôt réactionnaires alternant un texte tous les ans jusqu’en 1978, avec quasiment une constitution par an.

Une seule constitution démocratique a été promulguée, celle de 1997 surnommée la « Constitution du peuple ». Ce texte était une véritable avancée démocratique, avec la création d’institutions indépendants comme la Commission nationale anticorruption (NACC), la Commission électorale et la Commission des droits de l’homme.

JPEG - 23.3 ko
Jour de la constitution thaïlandaise - wan tham ma nuun
Coup d’État de 2006

Après le coup d’État militaire de 2006 soutenu par la droite et les mouvement monarchistes, les généraux putschistes on rédigé en 2007 une nouvelle constitution rétrograde qui réduit les pouvoirs des assemblées élues et augmentent ceux de l’armée et de la bureaucratie. Cette constitution a introduit une nomination partielle de membres du Sénat, accordé une amnistie des putschiste de 2006 et mis en place les condition du coup d’État juridique soft de 2008. Les amis politiques de Thaksin ayant triomphé au élection de 2001, comme dans toutes les élection depuis 11 ans, le gouvernement de Yingluck est encore aujourd’hui la cible de manœuvres antidémocratiques de tribunaux mis en place par la junte.

Notes

[1Ce jour tombant un samedi, le jour chomé correspondant est reporté au lundi suivant. C’est donc un weekend prolongé de trois jours pour les heureux Thaïlandais