Catastrophes naturelles - Inondations

Inondations... et demain

La Thaïlande a été durement touchée par les inondations en 2011. Le pays se remet lentement mais sûrement.
Mais mieux vaut prévenir dit le dicton français. Le gouvernement de Yingluck se doit de mettre en œuvre des systèmes permettant préventifs afin d’éviter la catastrophe de l’année dernière ne se reproduise.
Catastrophes naturelles - Inondations Thaïlande

Un budget de 7,75 milliards d’EUR a été débloqué pour mettre en place une bonne gestion de l’eau afin d’éviter que les inondations catastrophiques de 2011.
_ Sept zones industrielles importantes ont été fermées dans les provinces centrales en octobre 2011. Des milliards d’EUR de dégâts ont été occasionnés. 650 000 travailleurs ont été privés d’emploi.
Aujourd’hui toutes les usines n’ont toujours pas pu rouvrir leurs portes.
Les entrepreneurs sont inquiets de l’avenir. La prochaine mousson aura lieu dès le mois de juin 2012. Le gouvernement n’a pas de temps à perdre et doit impérativement commencer à réaliser des actions concrètes et efficaces.

Le phénomène La Nina [1] risque d’aggraver la situation cet été en provoquant des précipitations très importantes cette année en Thaïlande.

JPEG - 29.9 ko
Les travailleurs à Hana Microelectronics mettant à l’abri les équipements de l’usine à Bang Pa-Ayutthaya

Hana Microelectronics Pcl et Aapico Hitech Pcl, entre autres, dont les usines ont été inondées, ont demandé au gouvernement de fournir des solutions de court terme et de long terme pour éviter de futures inondations.

Seules une ou deux compagnies ont décidé de fermer leurs usines définitivement suite aux inondations.

La majorité des grandes enseignes ont prévu des investissements conséquents pour restaurer leurs usines ou en construire de nouvelles.

Mi-janvier, Toyota Motor Corp a déclaré la construction d’une nouvelle usine et la réouverture de celle fermée en 2010 lui couterait 8,2 milliards de THB. La compagnie Minebea Co Ltd, a parlé d’un investissement de 75 millions de USD pour construire une nouvelle usine.

Le Vice Premier Ministre, Ministre des Finances Kittirat Na Ranong a dévoilé des plans de gestion de l’eau le week-end dernier [2], impliquant sept projets, dont des mesures de prévention des inondations le long du fleuve Chao Phraya, qui a débordé au nord et dans Bangkok.

Ces mesures vont entrainer la reforestation, la construction de barrages et de réservoirs et une planification urbaine. « Nous devons agir rapidement. Cela ne peut pas attendre » a-t-il déclaré.

JPEG - 44.2 ko
Reforestation en Thaïlande

L’un des projets est un plan à 10 milliards de THB consistant à planter des arbres et à construire des digues le long d’affluents du Chao Phraya. Un autre projet est la construction de réservoirs dans des bassins fluviaux dans lesquels les inondations s’étaient formées.

« Je ne suis pas sûr que ces projets marcheront » a cependant observé le directeur du Département d’Ingénierie des Ressources en Eau à l’Université de Chulalongkorn à Bangkok, Chaiyuth Sukhsri.
« La période de temps pour élaborer ce plan est très courte. Il faut habituellement beaucoup de temps pour analyser ces choses » a-t-il ajouté, il a observé que l’impact social de ces plans ne semblait pas avoir été pris en compte.


Notre logo

JPEG - 28.8 ko
Photo du barrage Bumibhol le 15/10/2011
Photo de MengWan
Il est facile de voir que la retenue d’eau est pleine !

Notes

[1La Nina correspond à la phase froide du phénomène de El Niño d’oscillation thermique du Pacifique Oriental.
Lorsque les eaux de surface sont plus froides que la normale sur l’Est du Pacifique, cela produit des courants d’alizés très soutenus sur la ceinture équatoriale dont une des conséquences importante est l’augmentation des pluies.
Le phénomène La Nina en Asie
Cliquer pour agrandir l’image.

Conséquence de La Nina :
- Des précipitations plus importantes que normalement se produisent sur la partie occidentale du Pacifique équatorial : l’Indonésie), l’Asie du Sud et du Sud-Est, le nord et nord-est de l’Australie, le sud de l’Afrique, le nord de l’Amérique du Sud (Brésil inclus) et l’Amérique Centrale, Hawaï ;
- Des périodes de sécheresse prononcées sont observées sur les îles du Pacifique Central, sur tout le sud de l’Amérique du Nord, le nord du Mexique et la Californie, en Afrique du Centre et de l’Est, certaines régions du sud-est et sud-ouest de l’Amérique du Sud …
- Les courants marins sont modifiés.
- Les vents alizés se renforcent sur le Pacifique.
- L’équateur météorologique se déplace vers le nord.

Pour 2012 L’OMM (Organisation météorologique mondiale, en anglais World Meteorological Organization ou WMO) prévoit un retour à des conditions neutres pendant de mars à mai 2012. Elle indique qu’un épisode El Niño est jugé très improbable avant avril 2012...

[214 janvier 2012