Intempéries en Thaïlande

Inondations en Thaïlande, le point

La Thaïlande connait depuis trois mois des inondations sans précédent. La conjonction de la tempête tropicale Nock ten, qui a prématurément rempli les réservoirs d’eau du Nord, un mousson particulièrement abondante et des grande marée centennales a été aggravé par la transmission du pouvoir en aout 2011 [1]
Premier ministre Yingluck Shinawatra

C’est maintenant plus de 500 personnes qui sont mortes ou portées disparues du fait des inondations en Thaïlande qui ravagent le pays depuis trois mois. Les provinces de Nakhon Sawan et de Phichit ont été la plus touchées avec respectivement plus de 60 morts et plus de 50 morts.

JPEG - 31.5 ko
Bassin du Chao Praya

Les crues subites ont été provoquées en juillet 2011 par la tempête tropicale Nock-Ten [2]. Plusieurs barrages ont débordé dans ces régions depuis la troisième semaine de juillet. Depuis se sont 64 des 77 provinces du pays qui ont été affectées, soit plus de trois millions de familles, dix millions de personnes, 15.000 entreprises [3] qui ont du mettre la clef sous la porte.

Malgré la décrue amorcée dans le nord [4], 26 provinces sont toujours inondées [5]
avec plus de 700.000 familles et plus de deux millions de personnes.

JPEG - 45.5 ko
Zones prévisibles d’innondation

À Bangkok la situation reste préoccupante.
Le désastre redouté par le gouvernement et le gouverneur de Bangkok a été évité, les digues qui protègent Bangkok ont tenu et supporté la pression des eaux en provenance des régions du Nord. Cependant, un cinquième de la ville est sinistré, le Premier ministre Yingluck Shinawatra a choisi de protéger le centre ville, les quartiers des affaires de Sathorn, et de Sukhumvit qui sont essentiels à l’économie thaïlandaise. Le célèbre quartier Kaosan Road, point de rendez-vous des des backpackers du monde entier reste accessible. Vendredi [6], le carrefour Lat Phrao a été atteint par les eaux et le Central Plaza, un immense centre commercial a du fermer. Les transports publics, trains et bus ne circulent que partiellement. le métro fonctionne presque normalement, quelques stations peu nombreuses [7] risquent d’être fermées car l’eau est arrivé à hauteur de trottoir ce samedi [8].
L’aéroport de Suvarnabhumi est protégé par des murs de trois mètres de haut et ne devrait pas être submergé par des eaux dont le niveau maximum sera de un mètre et demi.
La Rama II Road, la route qui relie la capitale et le sud, a été inondée par les autorités afin permettre l’évacuation de l’eau vers le Golfe de Thaïlande. Cette décision pourrait perturber un peu plus le ravitaillement en nourriture vers Bangkok où l’approvisionnement en eau potable reste problématique.

Ceci-dit, rien n’empêche les touristes de venir en Thaïlande aujourd’hui et cet hiver [9] encore moins. Un cinquième de la Thaïlande est transformé en marécages, mais l’essentiel des sites touristiques n’est pas affecté, les touristes ne se rendant pas habituellement dans les régions sinistrées.

À Bangkok seuls les quartiers longeant les rives du Chao Phraya sont inondés. Le Grand Palais, le Wat du Bouddha d’émeraude et le Wat Pho [[Le Wat Pho est connu pour son Bouddha couché et pour son école réputée de massages traditionnels thaïlandais.), attractions incontournables de la capitale, sont de nouveau accessibles.


Notez bien Les services de l’Immigration ne peuvent plus accueillir le public dans leurs locaux de Chaeng Wattana à Bangkok.
Les Français sont invités à se présenter, jusqu’à nouvel ordre pour :
- les visas et les permis de travail, dans les bureaux situés au Chamchuri Square Building (18e étage), Phayathai Road, Pathumwan, Bangkok, tél. 0-2209 1100, du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 12 h et de 13 h à 16 h 30.
les extensions de séjour temporaire ou les ré-admissions, au 507 soi Suan Plu (1er étage, One Building), tél. 0-228731 01 (à 10, ext 205 pour visas de transit et tampons d’entrée sur de nouveaux passeports, ext 206 pour les visas de touristes), du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 16 h 30.
Caractéristiques des réservoirs principaux
  Maximum retentionNormal retentionMinimum retentionEffective storage
Nom du reservoirBassinMillion de m3Million de m3Million de m3Million de m3
BhumipholPing13,45613,4623,8009,662
SirikitNan10,6409,5102,8506,660
Kiew LomWang1121124108
Mae NgatPing32526510255
Mae KuangPing26326314249
Mae ChangWang108non connunon connunon connu
Thap SalaoSakae Krang1981608152
Kra SieoTha Chin36324040201
PasakPasak960non connunon connu785

Les deux plus grands réservoirs du bassin du Chao Praya sont Bumiphol
et Sirikit  ; ensemble, ils contrôlent 22 % de la totalité du bassin.
Cliquez pour avoir la carte des inondations à Bangkok en direct

Notes

[1Le 8 août 2011, le Roi a formellement approuvé la nomination comme Premier ministre de Yingluck Shinawatra.
La campagne électorale qui a précédé a plus monopolisé le gouvernement d’Abhisit et ses commanditaires que la gestion des eaux.

[2La tempête a d’abord frappé la plupart des régions du sud du pays et des iles d’Andaman. Dans le nord les rivières Yom et Nan ont atteint un niveau très élavé. Le 31 juillet 2011, les inondations ont commencé dans les régions nord et nord-est.

[3La prévision de croissance a été revue à la baisse passant de 4,1 % à 2.6%. La construction, la distribution, l’électronique (Toshiba et Western Digital ont arrêté la fabrication de disque dur) sont particulièrement affectés. Le système bancaire a aussi beaucoup souffert. Treize banques et une institution financière ont fermé temporairement soit au total près de cinq-cents filiales dont 300 à Bangkok. Pas loin de 4.500 d’ATM sont hors-services sur l’ensemble du pays. Toyota a fermé trois usines d’assemblage en Thaïlande jusqu’au 5 novembre 2011. Le manque de pièces détachées provenant des usines thaïlandaises a contraint quatre usines aux États-Unis et au Canada de mettre leur personnel au chômage technique.

[4Cette décrue a permis la réouverture des principaux sites touristiques à l’exception toutefois d’Ayutthaya. Chiang Mai, Chiang Rai, Pattaya, Rayong, Hua Hin, Koh Samui, Krabi, Phuket sont donc accessibles.

[5- au nord, Nakhon Sawan, Phichit, Phitsanulok, Uthai Thani ;
- au nord-est, Khon Kaen, Ubon Ratchathani, Sisaket, Surin, Roi-et, Mahasarakham, Kalasin  ;
- dans le centre, Ang Thong, Ayutthaya, Bangkok, Chai Nat, Lopburi, Nakhon Pathom, Nonthaburi, Pathum Thani, Samut Sakhorn, Saraburi, Singburi, Suphanburi  ;
- dans l’est, Chachoengsao, Nakhon Nayok, Prachinburi.

[6Vendredi 4 novembre 2011

[7Lat Phrao, Phahon Yothin et Chatuchak Park.

[8Samedi 5 novembre 2011.

[9L’hiver et la haute saison touristique en Thaïlande.
Les inondations sont la conséquence de la mousson annuelle qui se terminera avant la haute saison. La saison des pluies touche maintenant à sa fin. Il est donc inutile d’annuler les voyages prévus pour décembre 2011 à février 2012.