Huai Krachao.

Huai Krachao - Festival du Loy Krathong

Festival du Loy Krathong à Huai Krachao [1]

JPEG - 16.8 ko
Lao Song - Tai Dam
Festival du Loy Krathong à Huai Krachao

- concours du plus beau krathong ;
- élection de Miss Nopphamas [2] ;
- concours de krathong régional confectionné à partir de matières premières naturelles agrémenté de tenues vestimentaires typiques.
- jeux qui sont des activités rarement observables de nos jours, en particulier le « len khon » ou «  in kon » qui est un jeu entre couples de jeunes filles et garçons.

Ce sont des activités ludiques traditionnelles de la région avec pour but de conserver la culture de la communauté « Lao Song
 [3]
 »
Leur mode de vie est simple. Leurs maisons sont construites dans les plaines avec des pilotis élevés. Ils vivent d’agriculture, d’élevage de porcs et de poulets. Les Lao Song sont un peuple ayant migré vers la Thaïlande depuis fort longtemps. La plupart ont préservé pratiquement l’intégralité de leur culture et leurs traditions comme leur habillement, leur langue et leurs coutumes. Le vêtement est volontiers un vêtement noir ou bleu foncé d’où leurs surnoms de « Lao en noir », «  Thaï en noir  » . Pour des évènements spéciaux, les filles réalisent, avec leurs très longs cheveux, des chignons en forme très élevée. Les Lao Song possèdent une langue orale et écrite qui leur permet de communiquer au sein de leur groupe ethnique. Ils possèdent une forme de fête particulière de Loy Krathong.

Notes

[1Wat Huai Krachao, Tambol Huai Krachao, Amphoe Huai Krachao.

[2Nang Noppamas, belle fille talentueuse et légendaire d’un prête brahmane qui servait à la cour durant la période de Sukhothai (v.1220-1350).
Un soir, Nang Noppamas accompagna la cour dans une sortie autour de la cité. Durant cette promenade, elle vit que les habitants faisaient flotter toutes formes de lanternes à la surface de l’eau. Il s’agissait du Chong Prieng, qui était pratiqué durant cette période. Au retour, au palais, Nang réalisa une lanterne flottante qui avait la forme d’une fleur de lotus et elle la présenta au roi avec plusieurs poèmes qu’elle lui récita. Il est dit que le roi fut ravi de cette lanterne et qu’il encouragea d’autres créations.

Cette pratique devint très vite populaire, particulièrement lors de la pleine lune du 12e mois lunaire, où le ciel est dégagé et lumineux.

[3Les Lao Song sont des descendants d’habitants des montagnes du Laos capturés par les Siamois à la fin des XVIIe et XIXe siècles. Avec le temps, leurs ancêtres se sont installés dans les plaines centrales de la Thaïlande.

Aujourd’hui, près de 10.000 Lao Song vivent dans 35 villages. Ils ont conservé leur identité et leur culture uniques. Les Lao Song sont généralement vus comme des citoyens de seconde classe, comparés aux Thaïs de souche. Leur source de revenus principale est la culture agricole, mais ils restent très pauvres et ne peuvent souvent pas envoyer leurs enfants à l’école.
La vente d’artisanat peut faire une grande différence dans leurs conditions de vie. La fabrication d’objets d’artisanat permet aux femmes de gagner de l’argent à la maison tout en s’occupant de leurs jeunes enfants.