Muang Kanchanaburi

Festival de Loy Krathong 2010 à Kanchanaburi

Festival de Loy Krathong 2010 à Kanchanaburi du 17 -au 21 novembre 2010 sur la route longeant la rivière et au Queen’s Diamond Natal Anniversary Pavilion .

Les visiteurs peuvent passer prendre connaissanced sur les arts thaïlandais du passé, sur les coutumes et les cultures ancestrales ; il peuvent admirer la beauté de la rivière Kwai Noi avec leurs amis et leurs proches. La cérémonie de Loy Krathong est essentiellement constituée par le lâcher de petits radeaux décorés avec des feuilles de bananier minutieusement plié, des fleurs, des bougies, des baguettes d’encens, etc. Les khratong sont flottent dans la rivière en l’honneur et en hommage à la déesse de l’eau. En outre, le khratong flottant dans la rivière est sensé emporter avec lui les mauvaises actions que nous avons faites au cours de l’année écoulée.


- Une grande foire - alimentation, se tient pendant cette période.
- Concours de beauté Noppamas [1] - Participation de 30 beautés locales et non
- procession aux flambeaux ,
- lancement des khratongs qui, avec le feux, emportent le mauvais sort, tout en apportant la bonne chance
- beaucoup d’autres spectacles organisés par divers groupements.

Notes

[1Nang Noppamas, belle fille talentueuse et légendaire d’un prête brahmane qui servait à la cour durant la période de Sukhothai (v.1220-1350).
Un soir, Nang Noppamas accompagna la cour dans une sortie autour de la cité. Durant cette promenade, elle vit que les habitants faisaient flotter toutes formes de lanternes à la surface de l’eau. Il s’agissait du « Chong Prieng », qui était pratiqué durant cette période. Au retour, au palais, Nang réalisa une lanterne flottante qui avait la forme d’une fleur de lotus et elle la présenta au roi avec plusieurs poèmes qu’elle lui récita. Il est dit que le roi fut ravi de cette lanterne et qu’il encouragea d’autres créations.

Cette pratique devint très vite populaire, particulièrement lors de la pleine lune du 12e mois lunaire, où le ciel est dégagé et lumineux.