Temple des Tigres

Exploitation de jeunes tigres

Le petits tigres constituent une attraction de choix pour les touristes et font l’objet d’une exploitation honteuse.
Au Temple des Tigres, les jeunes tigres sont enlevés à leur mère en très bas âge, parfois avant six mois. En liberté les tigreaux [1] restent avec leur mère jusqu’à l’âge de 18 à 21 mois.

Dans la nature, la femelle s’occupe seule de l’éducation des petits. le mâle ne joue aucun rôle dans leur éducation. Les petits commencent à jouer vers un mois. Il ne consomment de la viande qu’à partir de six semaines et sont sevrés à deux mois. Les jeunes restent avec leur mère et apprennent à chasser. Les jeunes tigres mangent en premier (contrairement à beaucoup de prédateurs comme le lion). Lorsqu’ils sont rassasiés, la femelle mange à son tour. Vers un an, les jeunes peuvent chasser seuls. De dix-huit à vingt-et-un mois les conflits entre les tigreaux se multiplient et les mâles commencent à quitter le leur mère pour commencer une vie solitaire. Il sont suivis des femelles.
Privés de leur mère, les jeunes développent des problèmes de comportement et de santé. Au Temple des Tigres, les jeunes tigres sont élevés par les moines et entretenus par des bénévoles pour la nourriture, le bain, les soins... Ces bénévoles proviennent des quatre coins du monde avec de bonnes intentions mais sans expérience ni connaissances vétérinaires… Ils contribuent à l’exploitation d’une espèce animale.

La mère à qui on enlève trop tôt les jeunes retombe en cycle œstral et peut se reproduire une fois de plus. Les moines utilisent ce fait pour une reproduction forcée accélérée. Cette pratique loin d’être naturelle, handicape physiquement la femelle. Celle-ci épuise toute son énergie dans la reproduction et l’allaitement. Selon Care of The Wild, une femelle du Temple des Tigres, accouche jusqu’à sept reprises en l’espace de quatre ans…

Notes

[1Les petits des tigres sont appelés tigreaux ou tigrons