Protection de la faune, contrebande d’éléphants

Des politiciens de Kanchanaburi soupçonnés

Le Department of National Parks, Wildlife and Plant Conservation (กรมอุทยานแห่งชาติ สัตว์ป่า และพันธุ์พืช) a soumis une liste de politiciens Kanchanaburi à la police afin de voir si ils sont impliquées dans la contrebande d’une femelle éléphant d’un sanctuaire de la faune de Ratchaburi.

JPEG - 15.6 ko
La prois des braconniers
Damrong Pidech, chef du Département des parcs nationaux, de la faune et de la conservation des plantes en compagnie de l’éléphant de cinq ans qui a été confisqué par un groupe de braconniers karen.

Damrong Pidech, Chef du Département a accusé le groupe de politiciens de s’être entendus avec les responsables de Ratchaburi et un homme d’affaires à Saraburi dans la contrebande de l’éléphant.

Une patrouille des Rangers a saisi une éléphante âgée de cinq ans aux mains d’un groupe de contrebandiers karen mardi 17 janvier 2012. Un Karen a été tué et deux autres blessés, dans une fusillade et entre les deux groupes.

L’éléphant été confié au Khao Prathapchang Wildlife Breeding Centre de Khao Prathapchang dans le district de Chom Bung à Ratchaburi jusqu’à mercredi [1] après-midi puis les fonctionnaires l’ont transporté au Centre de conservation des éléphants thaïlandais à Lampang.

Il pensent que l’éléphante a peut-être été capturée dans le Kaeng Krachan National Park.

Les braconniers utilisent habituellement un itinéraire passant par le Pachi River Wildlife Sanctuary pour éviter les points de contrôle.

L’animal était destinés à un village d’éléphant afin d’être formés pour les spectacles de divertissement.

JPEG - 28.1 ko
Éléphants tués dans le parc national de Kaeng Krachan
Les rangers examinent les restes d’une carcasse d’éléphant avant de le enlever pour une autopsie.

En attendant, M. Damrong se prépare à réintégrer le chef Chaiwat Limlikit-auksorn au Kaeng Krachan National Park au début du mois prochain après avoir été muté à un poste inactif pendant l’enquête policière sur le meurtre et l’incinération de cinq éléphants sauvages dans le parc le 1er janvier 2012.

Les enquêteurs de police avaient interrogé cinq fonctionnaires du parc [2] susceptibles d’être impliqué dans l’incinération des carcasses ont été libérés sous caution. L’enquête devrait être bouclée rapidement et le dossier transmis au tribunal.

M. Damrong a déclaré M. Chaiwat, qui n’est lus considéré comme un suspect, peut regagner sa place.

Il a précisé que M. Chaiwat et son équipe sont nécessaire dans ce travail car ils connaissent les habitants et les problèmes qui se posent dans la région.

The House committee on land, natural resources and environment a exhorté la police à accélérer l’enquête, en particulier pour déterminer qui a réellement tué les éléphants.


Éléphants tirés dans le Kui Buri National Park

Un chef Karen conteste la version des fait des autorités

Il nie le braconnage d’éléphants ou la corruption de fonctionnaires par les Karen.
Le chef karen du district de Phetchaburi Kaeng Krachan a nié ce 20 janvier 2012 que des Karen auraient soudoyé des fonctionnaires, après qu’un haut fonctionnaire ait accusé des braconniers karen d’avoir tenté de négocier illégalement des éléphants pour obtenir l’argent et payer les frais d’établissement des cartes d’identité.

Sutthipong Tanboonyasiridech a fermement rejeté les accusations de corruption de Damrong Pidech. Il a précisé sue cette accusation devrait indiquer clairement quels fonctionnaires seraient impliqués.

Boontham Sor jeu Chuchat, un ancien chef de village adjoint du Tambon Padeng Moo 6 et leader des Karen chrétiens dans la région, a insisté le fait que les Karen de son village n’ont pas tireé sur des éléphants sauvages dans Kui Buri National Park dans la province de Prachuap Khiri Khan, comme ils en ont été accusés .

Accusé à tort ?

Il a prétend que c’est un autre groupe qui est allé tirer sur les éléphants, mais que les résidents du 6 Moo arrêtés sur les lieux, n’ont pas commis le crime.

Il a ajouté, que bien que les éléphants sauvages viennent parfois de manger les récoltes des agriculteurs, les villageois ne sont pas suffisamment en colère au point de les blesser. Le village n’a plus de chasseurs de gros gibier depuis longtemps.

Boontham a expliqué qu’un raid récent de la police avait permis de trouver des peaux d’éléphants sauvages dans les maisons de trois Karen, que les habitants étaient des agriculteurs et que les peaux étaient des serows [3] que leurs ancêtres avaient chassé et tannés depuis longtemps.

Atthapol Jaeng-Reung, président du Tambon Padeng administratif Organisation , a déclaré qu’il ne croyait pas les résidents de 6 Moo auraient tiré sur les éléphants.

JPEG - 20.1 ko
Nellie éléphant orpheline
Nellie a été équipée d’un pied artificiel. L’éléphante a perdu son pied le piège d’un braconnier. On pensait que Nellie ne marcherait plus jamais mais aujourd’hui Nellie est très heureuse avec son nouveau pied.

Recherche de preuves balistiques

On a rapporté que les responsables médico-légaux aurait exhumé la carcasse d’un éléphant abattu à Kaeng Krachan afin de rechercher des preuves balistiques et une enquête plus approfondie est effectuée aujourd’hui.

Phattalung MP Naris Khamnurak
, président du Parliament’s Committee on Land, Natural Resource and Environment, lors de la réunion du comité du 20 janvier 2012 avec les responsables de l’enquête sur le meurtre d’éléphant a exhorté la police à « accélérer ses investigations et à tenir compte des opinions des responsables du parc ».

Bien que les rapports des officiels et les versions de la police sur ce qui s’est passé soient en partie contradictoires, il a affirmé que l’enquête a échoué à cause de la pression sociale.

Naris a dit qu’il allait demander au Interior Ministry de modifier le règlement sur l’identification des éléphants afin que « les documents soient réalisés à la naissance de l’éléphant  » plutôt que à l’âge de huit ans - la contrebande des éléphants dessous de cet âge étant favorisée.

Notes

[1Le 18 janvier 2012

[2Surin Maikaew, Mana Nokkaew, Jinda Phuangmalai and Phol Thom ya

[3Chèvres de montagne : Capricornis milneedwardsii