Oiseau chanteur

Condé - Pycnonotus jocosus - bpa raawt

Le condé, ปรอด (bpa raawt) appelé aussi bulbul orphée est un passereau de la famille des Pycnonotidae.
Il est originaire d’Asie tropicale : Chine, Inde et Asie du Sud-est.
Condé - Pycnonotus jocosus - bpa raawt

Le condé mesure environ vingt centimètres avec un plumage brun dur le dos et blanchâtre sur le ventre. Sa tête est munie d’une crête noire pointant vers l’avant, sa face présente un masque rouge, une fine barre sa gorge blanche. Sa queue est longue et brune avec une plage rouge près du ventre.

Les condés ne présente pas de dimorphisme sexuel.

JPEG - 38.3 ko
Bulbul orphée nourussant ses petits

Le condé se rencontre dans les champs, les zones peu boisées et les espaces couvertes d’arbustes et de buissons. On entend souvent son chant mais on ne l’apercevoir que rarement perché sur une branche dans toute sa beauté. Son nid est dissimulé dans les buissons et contient jusqu’à trois œufs.


En Thaïlande une passion !

Les Thaïlandais ont une véritable passion pour cet oiseau et son chant.
Les mâles du bulbul orphée ont d’abord été utilisés organiser des combats avant de devenir chanteurs dominicaux à succès. Les premiers témoignages sur cette pratique remontent à la Chine impériale pendant la période Ming (1368 à 1644), plus précisément de la ville de Nankin.

JPEG - 34.7 ko
Cage de 700 à 500.000 THB

Ils les élèvent et les exhibent dans des cages individuelles de toute beauté.
Les plus luxueuses sont faites à la main sur mesure. Elles sont incrustées d’ivoire, de nacre, d’os d’éléphant et réalisées dans du bois de rose, du manguier, de mai ching chang [1] et de bambou. Elles sont ornées d’or, d’argent et de benjarong , [2] , la porcelaine royale, pour les mangeoires. Les prix peuvent varier de 700 THB à Un demi-million de THB.

Les oiseaux sont entrainé pour participer à des concours locaux, nationaux et parfois internationaux. Des lots divers sont offert des médailles, de primes en argent, des appareils électroménagers, des appareils photo... Le vainqueur du tournoi verra sa valeur marchande atteindre ou dépasser 100 000 THB.
Cinq ans sont nécessaire pour produire un champion mature apte à concourir.

Très joueurs les spectateurs thaïlandais organisent des paris où s’échangent des sommes colossales.
Dans certains villages, surtout au Sud, les trois-quarts des maisons abritent des cages de condés. Les jours de concours, une affluence d’oiseaux arrivent de tour les côtés à l’arrière de pick-up, en scooter, en song teaw...
Les cages sont recouvertes d’une housse artistiquement décorée afin tranquilliser l’oiseau et de lui épargner la vue des mâles rivaux. Les housses sont retirées au départ du concours, ce qui déclenche le chant des oiseaux.

Originaire de Chine et largement diffusée à Singapour et de Malaisie, cette passion a d’abord conquit le sud de la Thaïlande, avant de déclencher un engouement de plus en plus important dans toute la Thaïlande.

L’oiseau doit engranger des dok (points ) en émettant trois sons distincts consécutifs, au moins huit fois en quatre yok, qui dure entre 25 et 30 secondes chacun. Chaque oiseau est jugé par plusieurs arbitre. Ceux qui n’ont pas réalisé les huit dok sont éliminés et ne participent pas aux yok suivants. Après quatre nouveaux yok le condé qui aura obtenu le plus de points remporte la compétition.

D and D Coffee, en face du Paris Kan Restaurant et à côté du Bluestar Guesthouse présente quelques oiseaux sur la terrasse de son bar. L’heure du bain est devenue unre véritable attraction pour les consommateurs.


Noms communs
thaï : ปรอด (bpa raawt), นกปรอดหัวโขน (nok-bproot huua kŏhn), nok krong huua juk
français : condé, bulbul orphée, merle de Maurice (Maurice et Réunion), kondé (Maurice), merl konde (Seychelles)
anglais : bulbul, red-whiskered bulbul, red eared bulbul, crested bulbul
allemand : rotohrbülbül
catalan : bulbul de bigoti vermell
danois : rødøret bulbul
espagnol : bulbul orfeo, bulbul de bigotes rojos
estonien : punapõsk-bülbül
finois : kyläbulbuli, punaposkibulbuli
hollandais : roodoorbuulbuul, roodoor-buulbuul
italie : baffirossi, bulbul dai mustacchi rossi
japonais : kouraun
lithuanien : raudonskruostis biulbiulis
malais : merbah telinga merah
norvégien : rødørebylbyl, rødøret bylbyl
polonais : bilbil krwawnik, bilbil zbroczony
portugais : tuta-de-faces-vermelhas
slovaque : bylbyl cervenosluchý
suèdois : Rödörad bulbyl
tchèque :bulbul cervenouchýn bulbul rudoocasý
turc : tepeli arapbülbülü
Condé
Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Aves
Ordre Passeriformes
Famille Pycnonotidae
Genre Pycnonotus
Nom binominal : Pycnonotus jocosus / L., 1758

Notes

[1Ching chang est le nom thaï du Dalbergia oliveri

[2Le benjarong (เบญจรงค์) est une porcelaine thaïlandaise peinte do,t l’origine remonte au début de la période de Rattanakosin (1782). Son nom signifie « cinq couleurs ». Le décor est composé de trois à huit couleurs. Des formes répétitives, souvent géométriques ou de fleurs, sont utilisés.
L’émail est appliqué et verre en créant un effet de gonflement sur ​​la surface de la pièce. Le processus de production demande une main-d’œuvre incroyable car chaque couleur est appliquée individuellement, et la pièce est extraite du four à céramique après l’application de chaque couleur. Des incrustations d’or et de l’or sont utilisés pour la porcelaine.