Cheval - Equus caballus - Maa

, par Rédaction

L’Asie est le continent le plus peuplé du monde. La Chine, l’Inde, l’Indonésie, le Pakistan, la Russie, le Bangladesh, le Japon sont parmi les pays ayant le plus d’habitants. Le Cheval y a eu une place moins importante qu’en Europe , il principalement été utilisé dans les armées et pour le gouvernement et pratiquement jamais dans l’agriculture et rarement pour le transport. En Asie du Sud-est [1], des facteurs liés à l’environnement et à la culture ont influé sur son utilisation et ont concouru à
un usage assez limité en comparaison.

JPEG - 77.2 ko
Moine bouddhiste nourrissant des chevaux

Le cheval - Equus caballus) - ม้า (maa) , est un mammifère herbivore et ongulé à sabot unique de grande taille. Il appartient à la famille des Equidae (Équidés). Il pour lointain ancêtre (45 à 55 millions d’années), un mammifère de la taille d’un chien possédant plusieurs doigts.
Les chevaux modernes ont pour origine commune le tarpan des steppes d’Eurasie : Kazakhstan, Russie et Ukraine.

JPEG - 15.2 ko
Évolution du cheval


À l’état sauvage, les chevaux vivent en petites hardes, en principe sous la conduite d’un étalon reproducteur unique.
Sa domestication daterait de de 4 500 ans av. JC, dans l’actuel Kazakhstan.

Petite histoire des chevaux en Asie du Sud Est

L’introduction et l’invention de nouvelles races de chevaux en Asie du Sud-Est en général, et en particulier en Thaïlande s’est effectuée lors de la colonisation et de l’expansion impériale européenne du XVIe au XXe siècle, mais aussi du commerce maritime colonial dans l’océan Indien entre l’Asie du Sud-Est et l’Afrique.
Ce déroulement explique que les chevaux de Thaïlande, des Philippines partagent un même patrimoine génétique que les chevaux indonésiens.
La création et le développement d’une race sont le résultat de l’influence de l’environnement et des capacités d’adaptation de l’animal à cet environnement et actions humaines comme la reproduction sélective. Des variétés de chevaux possédant des caractéristiques physiologiques propres sont donc apparues.
Les puissances coloniales ont apporté en plus des hommes et des marchandises, animaux, dont des chevaux originaires d’Europe, d’Arabie, d’Amérique, de Chine et du Japon, dans un milieu dont ils n’étaient pas aborigènes.

Le cheval à aussi été l’instrument de la conquête du territoire la terre et des hommes.

De nombreux liens commerciaux et impériaux entre les éleveurs et les cours royales et entre les marchands et les acheteurs ont établi une connexions entre l’Asie du Sud-Est et l’Afrique du Sud ou encore entre la Compagnie des Indes Orientales et la cour du roi du Siam.
Le cheval javanais fut introduit au XVIIe siècle à la cour du Royaume de Ayutthaya au Siam. Il fut alors utilisé à des fins militaires ou cérémonielles et non comme un animal de trait. La possession d’un cheval était étroitement liée au statut social de son propriétaire. Il remplissait donc un rôle symbolique parmi l’élite du Siam. Lors des processions royales, seuls les officiels pouvaient monter les chevaux. Le Roi avait pour monture une race de cheval particulière appelé cheval sacré ou cheval d’empire .
Seul un cheval à la tête noire et au corps blanc et convenait à un roi.

JPEG - 86.3 ko
Moines à cheval, région de Chiang Rai

L’hyppothérapie

Le cheval est parfois utilisé comme un moyen dans la la thérapie de personnes souffrant d’un handicap physique, mental ou qui sont en rupture socialement. L’équitation contribue à fortifier les muscles et l’équilibre du cavalier. Le cavalier doit aussi faire preuve d’attention et de raisonnement.
Dans certain cas, surtout pour les pathologies mentales ou sociales, le cheval n’est pas monté et la thérapie utilise le contact et l’interaction entre l’homme et l’animal. _ Dans toutes les zoothérapies, l’animal permet par exemple de faire s’exprimer des patients qui ne parlaient plus depuis des années. Les soins prodigués au cheval constitue également un exercice physique doux et profitable.

vocabulaire thaï autour du cheval

ขี่ม้า  khee maa Monter à cheval
ขี่ม้า khee maa Chevaucher, pour l’homme, faire l’amour au dessus de la femme
ควบม้า khuaap maa Galoper
นางม้า naang maa Jument
นารีขี่ม้าขาว naa ree khee maa khaao Demoiselle sur un cheval blanc ; un sauveur féminin
พนังม้า pha nang maa Oeillères pour un cheval
ม้านั่ง maa nang Banc
ม้าน้ำ maa naam Hyppocampe
ม้าลาย maa laai Zebre (Surnom thaï nickname pour le FC Juventus )
ม้าโทรจัน maa thohn jan « Trojan » — Cheval de trois
ม้าไม้ maa maai Cheval de bois
ไข่เยี่ยวม้า khai yiaao maa Oeuf de cent ans

Notes

[1Birmanie,· Brunei, Cambodge, · Indonésie, · Laos, Malaisie, · Philippines, · Singapour, · Thaïlande,· Timor oriental, · Viêt,Nam