Explication Dry Evergreen Forest

Chemin Mong Lai - Erawan

, par Rédaction

Traduction des paneaux explicatifs.de Erawan
Lechemin botanique qui longe la rivière Mong Lay à Erawan comporte des panneaux explicatifs en thaï et en anglais en voici une traduction (libre) en français.

Panneaux d’interprétation à Dry Evergreen Forest, Mong Lai, Erawan National Park
 

1. Takien

Bienvenue dans la forêt sèche Evergreen [1]. Mon nom est Takien (certains m’appellent par mon nom long -. Hopea odorata roxb) et je suis l’un des plus grands et des arbres les plus courants ici. Quand je suis à maturité je peux atteindre quarante mètres de haut, haut comme un immeuble de douze étages et abrite de nombreux singes et des oiseaux. Si vous regardez, vous pouvez voir ma couronne. Elle a la forme d’un gros champignon parce que j’ai besoin de toute la lumière que je peux obtenir. La lumière est comme carburant pour moi. elle me permet de développer de nouvelles feuilles et les branches.
Comme vous pouvez le voir, mon écorce est brune et très épaisse. Elle me protège des mâchoires des insectes comme les termites. Malheureusement, elle n’est pas assez épaisse pour me protéger de haches et de scies. Les gens aiment couper des arbres comme moi en et utiliser notre corps solides pour la construction et la construction de bateaux. Je n’ai que quelques-uns parents isolés.
S’il vous plaît rappelez-vous que si vous me voyez encore, c’est que vous êtes dans la Dry Evergreen Forest .Merci de prendre soin d’elle , c’est ma demeure.
 

2. Le Clever Climber

La « corde » ’épaisseu enroulée autour de cet arbre est est une liane. Il ya beaucoup de lianes dans la forêt et elles sont extrêmement futées. Les lianes sont des plantes rampantes qui se fixent sur le tronc et grimpent à la cime des arbres, la canopée ensoleillée de la forêt. Elles possèdent des barbes ou des racines en forme de crochet pour s’accrocher à leurs arbres hôtes. La plupart des espèces de la canopée nécessitent de nombreuses années pour développer un tronc assez large et haute, mais les lianes y arriver en peu de temps. Regardez et voyez comment celle-ci monte jusqu’en haut.

3. Plantes de dinosaure

Le « tapis » de taches de vert sur les tronc mort est en fait une petite plante appelée mousse. La mousse est une plante simple et primitive qui a survécu pendant 360 millions d’années, depuis l’époque des dinosaures. Ce n’est pas un vrai plante car elle n’a pas de racines ou de feuilles véritables. À la place de racines, elle a des fils minuscules qui ancrent la plante sur le bois mort, la roche humide, ou dans le sol. Les feuilles sont des feuilles minces d’un type cellulaire unique, plutôt que de la nature d’une vraie feuille complexe. L’eau est transférée par diffusion d’une cellule à l’autre.
Les mousses absorbent les nutriments de l’air et n’ont besoin que d’ombre, d’un sol acide ou de la roche, et de beaucoup d’humidité pour se développer. De minuscules insectes vivent à l’intérieur de la mousse, qui sert aussi de nourriture pour petits animaux. La mousse protège le sol de l’érosion et contribue à créer de la terre nouvelle car les fils des racines produisent un acide qui décomposent lentement bois et la pierre.
Les mousses sont extrêmement fragiles. S’il vous plaît essayer de ne pas marcher dessus dans votre voyage à travers la forêt.
 

4. Le Balancing Act

Un arbre isolé dans un pré se développe habituellement de façon symétrique. Le tronc est verticale et les branches et le feuillage sera uniformément répartie dans toutes les directions comme sur un arbre de Noël. Dans la forêt cependant, il ya beaucoup de raisons pour lesquelles un arbre peut pousser de travers et de façon déséquilibrée. Regardons l’arbre en face de vous. Voyez comment la rivière a érodé le sol d’un côté, avec la création d’une fondation inégale pour l’arbre. Cependant l’instinct de survie d’un arbre est forte. Au lieu de continuer à se développer vers la rivière et finalement renverser dans celle-ci, cet arbre changé de cap et s’est dirigé en direction de la terre ferme. Ce sens de l’équilibre doit être fort, car cela s’oppose à la tendance naturelle de l’arbre de croître vers la lumière.
 

5. Architecture de la forêt

 _ Quand vous vous promenez dans la forêt, vous êtes-vous demandé comment les grands arbres peuvent s’implanter si fermement dans le sol. Vous pouvez imaginer que leurs racines sont très profondes. Cependant, dans la forêt tropicale du sol peut être aussi d’une épaisseur aussi faible que soixante centimètres et les racines ne peuvent aller plus profond. Au lieu de cela, les racines poussent dans les contreforts qui étayent l’arbre, en différents points autour de la base du tronc. C’est le travail de Mère Nature l’architecte.
 

6. Parure de la nature

Le manteau vert porté par cet arbre provient d’une plante grimpante qui s’est glissée le long du tronc. La plante a fleuri sur le tronc, car il y a beaucoup de lumière disponible. Dans ce cas, il n’a pas été nécessaire pour le grimpeur d’aller jusqu’à la canopée pour trouver la lumière.
 

7. L’arbre étrangleur

La lumière est très importante pour la vie dans la forêt tropicale. Sans suffisamment de lumière, un arbre est sûr de mourir. La méthode du ficus, qui est en face de vous, est un bon exemple de cela. Il a étranglé un autre arbre en le privant de la lumière. Voir un exemple dans la région de Kanchanaburi au Wat Bang Khung
Wat Bang Khung et ses figuiers
Tout d’abord, une graine ficus est déposée par les fientes d’oiseaux sur une branche de l’arbre hôte. Le semis envoie ses racines dans le sol, ce qui déclenche une période de croissance rapide, au cours de laquelle le feuillage étouffe le couvert d’accueil, occultant la lumière. Ce ficus est à un stade avancé. L’arbre hôte est mort à l’intérieur et a disparu, laissant un espace creux à l’intérieur de la coque du tronc du ficus. Tandis que le ficus apporte malheur à l’hôte,c’est une bonne nouvelle pour les oiseaux, les singes, les écureuils et les insectes, qui se nourrissent de ses fruits abondants.
 

8. Nouvel environnement

Avez-vous remarqué qu’il est beaucoup plus lumineux dans la forêt ? Regardez autour de vous. Voyez comment la structure de la forêt et la taille des arbres est différente de part et d’autre du ruisseau. Ces différences sont causées par la baisse de la fertilité des sols et par l’humidité et par l’altitude plus élevée. Seuls des types particuliers d’arbres et de plantes peuvent survivre dans ces conditions. Les arbres qui poussent de haut en bas au-delà du ruisseau ne pourraient pas survivre de ce côté. _ Vous entrez maintenant dans la forêt mixte de feuillus.
 

9. Les Healing Hands [2] de Mère Nature

Les renflements ronds et les nœuds qui sortent du tronc de cet arbre sont des symptômes de blessure et d’infection [3]. Tout comme une plaie sur un être humain est couverte par une croûte temporaire, de même sur un arbre pousse une gibbosité. Pour les grandes plaies l’excroissance deviendra une cicatrice permanente. Le cynique est un processus naturel de guérison d’une plante sa blessure. La zone infectée est entourée par une nouvelle croissance, isoler efficacement l’infection et l’empêcher de se propager. Dans la forêt, les causes de blessures graves arbre comprennent les conditions météorologiques, les insectes, les animaux et les gens. Une petite infection n’est généralement pas un problème, mais une blessure grave peut tuer un arbre ou une plante sur une période de temps. Ainsi, nous voyons que les arbres et les plantes sont amis fragiles qui ne peuvent se déplacer ou fuir le danger. S’il vous plaît ne pas tirer des feuilles ou des branches ou de leur nuire en aucune façon.
 

10. Forêt sensuelle

Lorsque vous arrivez à ce point, s’il vous plaît arrêter de parler. Fermez les yeux et d’utiliser vos autres sens pour découvrir la forêt. Vous pouvez entendre les animaux, les insectes et les oiseaux, l’eau courante ou le vent dans les arbres. Vous pouvez sentir le sol et les feuilles pourries à vos pieds. Ressentez-vous l’humidité de l’atmosphère dans ce petit creux. Votre cœur bat probablement plus vite maintenant, et votre peau un peu en sueur... Si vous êtes chanceux, vous pouvez sentir un brise fraîche sur votre visage, mais vous pouvez aussi ressentir les piqûres des moustiques ! Ce sont des expériences humaines de la forêt et elles sont différents pour chaque visiteur. Elles ne peuvent être transmises à la télé ou reproduites par un gadget high-tech. Chérissez-les, même si elles semblent un peu inconfortable. S’il vous plaît pour permettre à d’autres de profiter de cette expérience de la forêt. Évitez de faire du bruit sur la piste.
 
11. Evergreen sec - les fruits de forêt

JPEG - 18.2 ko
Les singes se nourissent des fruits de la forêt

La forêt sèche à feuilles persistantes vert toute l’année. Ce type de forêt se trouve dans les zones centre et du nord de la Thaïlande, la plupart du temps entre une forêt de conifères et forêt de feuillus, où le sol est profond et fertile avec un bon drainage.
En réalité, il comprend non seulement des espèces persistantes, mais aussi des espèces à feuilles caduques qui, donc, perdent leurs feuilles. Si nous prenions une vue à vol d’oiseau de la forêt pendant la saison sèche, nous pourrions voir des taches jaunes, orange et violettes entre le vert.
Nous pouvons penser à Evergreen sec comme une forêt de fruits thaïlandais, car il contient de nombreuses espèces endémiques de plantes que l’on retrouve en Thaïlande. Il s’agit notamment de la mangue, du longane et litchi sauvage. Evergreen, forêt sèche est à la demeure de la faune avec le tigre d’Indochine, le banteng, cerf aboyeur, le cerf sambar, le gaur, l’éléphant d’Asie , le calao bicorne, la grenouille aboyeuse (rainette aboyeuse, chien d’eau).
. Malheureusement, de vastes zones de Dry Evergreen ont été détruits parce qu’il a un sol favorables à l’agriculture. Il est important que les zones restantes soient conservées.
 

12. Stairway to Heaven

Cette cascade comporte de nombreuses étapes et l’eau est d’une couleur turquoise paradisiaque. Ceci est typique des cascades tropicales dans les zones avec beaucoup de roche calcaire. La raison pour laquelle les nuances et la couleur de l’eau reflète les petites particules de poussière de carbonate de calcium (calcaire) qui sont dissoutes dans l’eau. Les particules de calcaire se déposent sur le bord de chaque niveau, la formation d’une petite paroi retient l’eau pendant une courte durée, créant une petite piscine. Les particules dans l’eau reflètent également la lumière bleue-verte, une belle couleur pour que nous e profitions.
 

13. Centre de recyclage de la forêt

Les forêts peuvent délivrer un enseignant excellent parce qu’elles ont perfectionné leur processus de traitement des déchets. En réalité, il n’ya pas de déchets dans la forêt, tout est recyclé et renvoyé afin apporter une contribution à l’écosystème. Lorsque les feuilles ont terminé leur travail de collecte de lumière et de l’humidité, ells tombent sur le sol, où ells pourrissent et fournissent des éléments nutritifs pour les plantes futures. Un grand arbre qui tombe dans la tempête, se décompose lentement mais sûrement , et fait don de ses composant au sol. Un oiseau, après son dernier vol, ne restera pas longtemps sur le sol de la forêt avant qu’il ne soit trop décomposé et réutilisé par le sol et les êtres vivants.
Les agents de décomposition, bactéries, champignons, insectes et sont le lubrifiant de la machine forestière. Ils permettent à la forêt de fonctionner et de se maintenir elle-même. Ils permettent à la forêt de « vivre et revivre ». Malheureusement, nous les humains ne soutennont pas notre système. Nous devrons apprendre de la forêt.
 

14 Racine :. L’émerveillement

Combien de fois avez-vous butté sur des racines nues ? Vous pouvez vous demander pourquoi les racines sorte de la terre et ne reste pas en dessous. Les racines en face de vous sont exposées en raison de l’érosion des sols par l’eau de ruissellement et la pluie. Le sol est lessivé, le niveau du sol baisse et les racines sont à mises à nu. Le piétinement des visiteurs aggrave le problème. Les dommages causés aux racines peuvent conduire à la mort des arbres, en particulier pour les arbres et les plantes les plus jeunes et le plus petits. En outre, le piétinement peut augmenter le compactage du sol et déplacer l’oxygène et l’eau dans le sol, ce qui en réduit la fertilité.
Ainsi, même ce sentier de la nature, à partir de laquelle nous espérons que vous apprendrez beaucoup sur la forêt, produit un impact sur la forêt. S’il vous plaît restez sur la piste, éviter les racines où réalisez que vous êtes une menace potentielle pour la forêt.
 

15 épiphytes -. Une longueur d’avance dans la course vers le sommet

Dans la forêt tropicale, vous verrez quelques plantes qui n’ont pas de racines dans le sol, mais qui vivent sur d’autres plantes à la place. Regardez l’orchidée par exemple. Cette plante est appelée épiphyte. Les épiphytes [4] poussent sur d’autres arbres sans prendre de nutrition d’eux. Ils survivent sur la lumière du soleil et l’humidité qu’ils reçoivent de l’air.
Dans la course à la lumière du soleil, la ligne de départ pour la plupart des arbres et des plantes est le sol de la forêt. les épiphytes ont trouvé une façon de commencer à mi-hauteur. Ils n’ont pas de semences normales, mais des spores minuscule qui peuvent flotter dans l’air et gagner la terre qui s’amasse en haut dans les branches. De là, ils peuvent grandir vers les zones ensoleillées du sommet de l’arbre. Il a fallu des milliers de siècles années pour élaborer la méthode, mais les épiphytes sont la preuve que ceux qui s’adaptent réussissent à survivre.

16. Qu’ils se nourrissent

Toutes les formes de vie dans la forêt ont leurs propres responsabilités. Les animaux doivent répandre les graines de plantes et d’arbres en mangeant le fruit. Mais ce processus peut être altéré par des hommes qui donnent de la nourriture aux animaux, comme les oiseaux ou les singes, qui se nourrissent ordinairement de fruits. Les animaux vont ensuite attendre leur nourriture des mains del’ homme plutôt que de se nourrir des fruits de la forêt ; les graines ne seront pas disséminées et les plantes ne se reproduiront aussi bien qu’elles le devraient.
Le comportement du jeune animal sera changé aussi parce qu’il va apprendre de ses parents à compter sur les humains pour se nourrir. Le comportement des animaux deviendra plus agressif ; ils auront tendance à voler la nourriture des gens et pourront même les attaquer. Alors, s’il vous plaît, réfléchissez avant nourrir les animaux, vous allez faire beaucoup plus de mal que de bien.

Notes

[1Ever green : toujours vert.

[2Mains guérisseuses

[3Les blessures des arbres
Les blessures sont la conséquence de divers accidents auxquels les arbres sont exposés.
- les détériorations produites par les animaux.
- les blessures d’élagage.
- les frottures
- les marques diverses, les brûlures
- l’inclusion de corps étrangers
- les accidents d’abattage et de débit.

JPEG - 12.7 ko
Les blessures des arbres
Cicatrisation d’une blessure
Les bourellets de cicatrisation ne sont pas encore rejoints.
Les nouvelles couches de bois formées à partir de la blessure ne sont pas régulières.ni dans la direction ni dans l’épaisseur.

Lorsqu’un arbre vivant est blessé, une cicatrisation se produit comme sur les animaux. Son résultat dépend de la santé de l’arbre, mais aussi de l’importance et de la nature de la blessure. Certaines blessures comme les morsures se cicatrisent très mal et sont alors exposées à l’infestées par bactéries ou champignons. Il se forme alors un chancre.
La cicatrisation d’une blessure comporte donc deux aspects :
- un aspect physique et chimique : dessiccation de la partie blessée, ensuite imprégnation de cette zone par du tanin et des résines, qui forment une croute imperméable de protection.
- enfin une prolifération due à l’activité du cambium (Le cambium est un fine couche de cellules méristématiques située entre le bois ou xylème secondaire et le liber ou phloème secondaire).
Présent dans les tiges et les racines des dicotylédones pluriannuelles et des gymnospermes, c’est un méristème (un méristème est un tissu biologique de cellules indifférenciées qui forment une zone de croissance où se produit la mitose) secondaire (assurant la croissance en diamètre) de ces plantes. Il se forme à partir du procambium, couche unicellulaire.
La bonne connaissance du cambium est nécessaire dans la pratique du greffage. En effet la réussite de la greffe dépend de la mise en contact correcte des cambiums du porte-greffe et du greffon..
_ La formation des bourrelets de cicatrisation va peu à peut recouvrir toute la surface blessée. Seulement, même dans ce cas les plus favorable il n’y a pas de soudure parfaite des tissus nouveaux aux anciens et les nouveaux tissus ont une structure irrégulière (ils sont madrés ou ronceux).

Détérioration produites par les animaux.

Les cerfs, daims, chevreuils occasionnent parfois des dégâts dans la forêt, surtout au stade du perchis (un perchis est le stade de développement d’un jeune peuplement composé constitué de gaules de moins de cind centimètres de diamètre et de tris à six mètres de hauteur ayant le même âge), lorsqu’ils fraient leur tête, avec leur bois.
Les lièvres et les lapins rongent parfois les écorces, ils broutent aussi les jeunes pousses.
Les écureuils causent des dégâts aux arbres dont ils creusent parfois les écorces jusqu’au bois.
Les campagnols détruisent djeunes pousses, l’écorce des jeunes brins.
Le pic vert est lui plutôt favorable car c’est un oiseau insectivore. Cependant certains arbres, sains, sont parfois détériorés par des piqûres régulières faites par le pic vert, peut être pour absorber certaines sécrétions sucrées.

Nous n’évoqueront pas ici les attaques des insectes. Un très vaste sujet.

Les blessures d’élagage

Ce danger des plaies d’élagage, qu’il s’agisse d élagage naturel, artificiel ou accidentel, et leur transformation en « gouttière » (ou nœud gouttière, encore appelé abreuvoir ou œil de bœuf - voir plus haut).

Les frottements

Les frottures ( couche de bois mort là où un arbre a été abîmé
) ont été provoquées par des arrachements plus ou moins importants. Elles se produisent à l’occasion de la chute d’arbres voisins par exemple, par des avalanches de pierres sur les pentes de montagne. Ces blessures ne cicatrisent pas facilement.

Marques et brûlures

Les marques dans les écorces, les marquages opérés par les marteaux des forestiers qui désignent les arbres réservés ou à abattre sont en général minimes, mais elle sont indélébiles. Les cassures avec un aspect déchiqueté sont très difficilement cicatrisables.
Les brûlures peuvent avoir pour cause des feux de promeneurs qui ont léché des écorces, des feux de forêt, ou même l’action du soleil sur les écorces encore minces de jeunes arbres se trouvant soudain dégagés par la chute ou l’abattage d’arbres voisins. La cicatrisation de brûlures sur de jeunes arbres se fait parfois très mal.

Les corps étrangers
Les clous enfoncés, les treillages ou fils de fer utilisés pour le tuteurage non enlevés à temps peuvent se trouver enfermés par des déformations de bois qui les ont recouverts.

JPEG - 7.7 ko
La célèbre tête de bouddha dans l’arbre - Ayutthaya
le Wat Phra Mahathat à Ayutthaya est très visité pour la tête de Bouddha enchevêtrée dans les racines d’un figuier étrangleur.
En savoir plus : http://voyage.gentside.com/tha%EFlande/ayutthaya-le-wat-phra-mahathat-le-temple-le-plus-celebre-de-la-ville_art852.html
Copyright © Gentside Voyage


Les corps étrangers dangereux pour les hommes. C’est parfois des traces de chasse ou de guerre, balles de fusil, éclats d’obus surtout, qu’on risque de rencontrer dans les arbres provenant de forêts où l’on s’est battu pendant les différentes guerres ou rebellions.
ou avant le tranchage et le déroulage.

[4Les épiphytes sont des plantes qui poussent en utilisant d’autres plantes comme support. Ce ne sont pas des parasites car elles ne prélèvent pas de nourriture de leur hôte. Les épiphyte sont capables d’absorber l’humidité de l’air et trouvent les sels minéraux, partiellement dans l’humus qui peut se former à la base des branches, et pour une autre partie dans les particules et gaz, absorbés ou solubilisés dans l’eau de la pluie et des rosée.