District de Sangkhlaburi

Cascade de Kateng Cheng

Les cascades de Kateng Cheng (น้ำตกกระเต็งเจง) sont des cascades moyennes.
Elle sont composées de 23 paliers d’intérêt variable. Le dernier palier est éloigné de deux kilomètres du premier.

En parcourant le sentier pédestre qui longe le cour d’eau on traverse divers types de forêts, une plantation de bananiers, un bambouseraie, un forêt tropicale humide, une forêt à feuilles caduques. On peut y voir des arbres géants qui nécessitant une douzaines de personnes pour en faire le tour.
Les arbres du seizième niveau sont très beaux et très grands.

Pour atteindre le premier niveau des chutes d’eau, une marche à pied de deux kilomètres [1] est nécessaire depuis le bureau du parc. Il faut gravir la pente en franchissant les coulées d’eau de niveau en niveau. Au dernier palier, un magnifique panorama permet d’observer le barrage et le lac artificiel de Khao Laem. Pour redescendre , on peut emprunter un autre chemin en prenant le sentier traversant la forêt tropicale humide très préservée. Le parcours permet de voir des grands massifs de fougères, des forêts de salaks [2], des lychees sauvages et du raisin birman [3]. La promenade est rythmée par le son de l’eau tombant sur les rochers. La visite de cette cascade n’est pas recommandée pendant la saison des pluies et il est plus prudent de se faire accompagner par un guide connaissant le parc national.

Notes

[1Prévoir deux heures de marche.

[2

JPEG - 17.2 ko
Les épines du salak...
Il vaut mieux éviter de s’y frotter...

Le salak, Salacca zalacca est un palmier appartenant à la famille des Arecaceae. Parfois rampant, le salak est recouvert d’épines, parfois il peut mesurer six mètres de haut. La tige est généralement souterraine.
Son fruit est comestible et s’appelle aussi salak, parfois fruit serpent, salak signifiant serpent en javanais, c’est un fruit ovale ou fusiforme de cinq à dix centimètre de long recouvert d’écailles brunes évoquant la peau d’un serpent. Sa chair blanche entoure un noyau de la grosseur d’une noisette.

[3Le raisin birman (Baccaurea ramiflora Lour) est un arbre moyen à feuilles persistantes. Ses fruits comestibles semblables à des cerises, d’un gout aigre-doux, sont appréciés des enfants lorsqu’ils sont frais. On les utilise en saumure, en confitures.