Pitaya, fruit du dragon

Cactus épiphytes - Hylocereus undatus - dtohn gaaeo.mang gaawn

Le Cactus épiphyte de l’espèce, Hylocereus undatus, de la famille des Cactacée [1],
si il a un nom en thaï, ต้นแก้วมังกร (dtohn gaaeo mang gaawn), n’en a pas en français. Son fruit le pitaya ou fruit du dragon lui est bien connu.
C’est un cactus avec des tiges nombreuses mesurant de 6 à 12 m. de longueur. Des racines aériennes lui permettent de s’accrocher aux arbres.
Sa fleur blanches mesurent jusqu’à 35 centimètres de long et 25 centimètres de diamètre. L’odeur évoque celle de la vanille.
Il est auto-stérile ; il ne peut pas se féconder lui-même et il nécessite une pollinisation croisée avec d’autres plants.
Pitaya rouge et pitaya blanc

Il possède de nombreuses tiges mesurant de 6 à 12 mètres. Des racines aériennes lui permettent de s’accrocher aux arbres.

Les cactus à pitaya sont classés dans quatre principaux genres :Cereus Mill. ; Hylocereus Britton & Rose ; Selenicereus (A.Berger) Riccob.  ; Stenocereus Britton & Rose.
Parmi ces genres, on peut dénombrer 16 espèces distinctes d’ Hylocereus , aux qualités ornementales exceptionnelles dues à la beauté de leurs grandes fleurs de 15 à 25 centimètres de diamètre, nocturnes et aux pétales blancs [2]. Cette grosse fleur est comestible et on peut en faire du thé.

JPEG - 19.7 ko
Fleur de cactus à pitaya
Photo du blog Khan Kaen.
Lire son article sur la pithaya
http://khon-kaen.over-blog.com/article-fruit-du-dragon-106410780.html

Dans les pays tropicaux plusieurs espèces cultivées donnent un fruit appelé pitaya (pitahaya), un mot d’origine taino [3] (fruit écailleux). Cette multiplicité rend difficile la classification botanique des fruits commercialisés.
Seules quelques espèces sont cultivées pour leurs fruits, la pitaya. La pithaya possède une peau rose, jaune [4] ou mauve fluo couverte d’écailles foliacées. Sa chair est blanche [5] ou rouge [6] emplie de petites graines noires. Il peut peser jusqu’à huit cents grammes. Il est peu sucré et sa chair rappelle, par ses petites graines noires, celle du kiwi.


Santé
La pitaya n’est pas utilisée dans la médecine traditionnelle asiatique.
En Amérique centrale elle est censée posséder des vertus médicinales, en particulier dans le domaine digestif. Les corps gras de ses graines ont un effet laxatif.
La pitaya contient des fibres, des minéraux, des vitamines, des antioxydants et de la bétacyanine [7]. La pitahaya rouge, a une faible teneur en vitamine [8]. Par contre sa pulpe est riche en antioxydants comme la bétacyanine [9] et contient des composés phénoliques.
La pitaya permet de réduire le taux d’acide urique et favorise la prévention de la goutte. Cactus - Pitaya
Tartelette aux fruits frais du dragon [10]

Tartelette aux fruits frais du dragon
Le fond de la tartelette (environ 4)
- 80 g de beurre salé ;
- 50 g de sucre roux ;
- 150 g de farine ;
- 50 g de cacao.

- Pétrir ces ingrédients jusqu’à l’obtention d’une pâte souple et non collante ;
- réserver au frais.
La crème  :
- 20 cl de lait ;
- 60 g de sucre roux ;
- 1 jaune d’œuf ;
- quelques gouttes d’extrait de vanille ;
- 50 g de farine ;
- une pincée de colorant rouge naturel [11].

- Dans un cul de poule ou un bol, mélanger la farine. le sucre, le jaune d’œuf, la vanille et le colorant ;
- dans une casserole porter le lait à ébullition ;
- verser la préparation dans la casserole et la faire épaissir jusqu’à ce qu’elle soit très épaisse ;
- laisser refroidir.

- Étaler la pâte sur une épaisseur mince ;
- découper la pâte à la dimension des moules ;
- la piquer ;
- la faire cuire à blanc 10 à 15mn environ ;
- laisser refroidir et garnir avec la crème [12].

Pitaya rouge (fruit du dragon)
- couper le fruit en petits cubes et disposer sur les fonds ;
- saupoudrer de sucre.

Servez frais


Hylocereus undatus
Règne Plantae
Sous-règne Tracheobionta
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Sous-classe Caryophyllidae
Ordre Caryophyllales
Famille Cactaceae
Genre Hylocereus
Nom binominal : Hylocereus undatus

Notes

[1Les Cactaceæ de l’ordre des Caryophyllales ont un peu moins de 200 genres différents lesquels comptent entre 1.500 et 2.000 espèces, qui poussent dans des régions semi-désertiques tempérées chaudes et tropicales, à l’origine d’Amérique centrale. Les Cactaceæ comportent de nombreuses espèces cultivées, dont 250 espèces fruitières ou industrielles.
Le genre Opuntia Mill. est cultivé pour son fruit, la tuna ou figue de barbarie et comme hôte de Dactylopius coccus O. Costa, la cochenille dont on extrait le carmin.

[2À l’exception de H. stenopterus et de H. extensus dont les pétales sont rosés ou rougeâtres).

[3Les Taino sont une population de l’ile d’Hispaniolia (Saint-Domingue) dans les Caraïbes.
Les Taíno ont été exterminés par les maladies espagnoles et par l’esclavage. Sur les 400.000 Taíno qui vivaient sur Hispaniola, au moment de l’arrivée des Européens, moins de 1.000 avaient survécu trente ans plus tard. Ils auraient totalement disparu aujourd’hui.

On doit au taino, outre pitaya, les mots goyave, manioc , pagayer, hamac, barbecue, ouragan ou tabac, parvenus à nous au travers de sabirs espagnols.

[4Selenicereus megalanthus
appartient à un genre botanique de la famille des Cactaceae différent de Hylocereus.

JPEG - 14.9 ko
Pitaya jaune - Selenicereus megalanthus

Les Cierge de Sélène nom qui doit son origine à la déesse grecque Séléné, cierge faisant référence à l’ouverture nocturne des fleurs. Ces fleurs magnifiques sont appelées Reines-de-la-Nuit. Elles ne s’ouvrent qu’une fois, de la nuit à l’aube. Les fruits sont généralement rouges sauf le fruit de Selenicereus megalanthus, connu sous le nom de pitaya jaune.

[5Hylocereus undatus

[6Hylocereus polyrhizus

[7La bétacyanine, abondante dans la variété à chair rouge, Hylocereus polyrhizus, est une bétalaïne, est un pigment azoté rouge violacé que l’on trouve aussi dans la betterave (genre Beta) d’ou le pigment tire son nom.
Les bétacyanines renforcent le système immunitaire et aident à purifier le sang. La bétacyanine colore en rouge les urines de certaines personnes.

[8Entre 110 et 170 mg par gramme de pulpe fraîche

[9Entre 0,30 et 0,40 mg

[10Avec l’aimable participation de Patrice Georgelin le chef du Paris Kan à Kanchanaburi

[11Facultatif

[12à l’aide d’une poche à douille si vous en disposez