Prostitution

Birmanes esclaves sexuelles

, par Rédaction

L’arrestation de trois trafiquants d’êtres humains après une descente de police a été annoncée par le colonel de police Watcharap Thongluan, le directeur de l’escouade de 5, commandant de la Division de la répression ; aveccolonel de police Pattarachai Korsanan, le directeur de la division détective de la police provinciale Kanchanaburi et le colonel de police Chatchai Sueasaming, le directeur du poste de police de Muang Kanchanaburi.

JPEG - 22.2 ko
Bordel - Prostituées birmanes

Le raid a été mené au Bungalow Bamrungrak dans municipalité sous-district de Ta Makham , Muang Kanchanaburi.

Le raid a eu lieu après que la police a reçu des rapports du Réseau anti-esclavage traite d’êtres humains que le bungalow était un lieu de prostitution. Des femmes birmanes [1] y compris de nombreuses jeunes filles mineures ont été contraintes à la prostitution,.

À l’intérieur du bungalow, la police a trouvé 42 femmes birmanes, neuf d’entre elles de moins de 18 ans. La police a arrêté un homme qui prétendait être le propriétaire bungalow, M. Udomsak Pet-u, 32 ans, vivant à 290, moo 8, Chaikasem, Bangsapan, Samut Songkram.

Ils ont également été arrêtés deux autres personnes : M. Wongsathorn Luengsa-ard, 52 ans, vivant à 138, Moo 2, Lardya, Kanchanaburi et Mme Sakuntala Singhame, 46 ans, vivant à 105/2, moo 12, Tamai, Chumsang, Nakorn Sawan .

Les trois ont été accusés de trafic d’êtres humains,de tromperie, et de contrainte de personnes à se prostituer.
_


JPEG - 11.2 ko
Prostituées birmanes battues

JPEG - 10.5 ko
Prostituées birmanes battues

Publiée par meebal.com en novembre 2013, cette vidéo a suscité de vives polèmique. Initialement meebal.com a déclaré que la vidéo était issues d’une caméra de vidéosurveillance. Certains après des recherches plus approfondies estiment qu’il est presque certain que l’incident a été prise sur un téléphone mobile ou même une caméra vidéo de bas de gamme.
Les médias thaïlandais ont réfuté l’idée que les hommes étaient thaï et prétendu que c’était des proxénètes birmans ou même des membre de la police.
Ce qui est certain, c’est que se sont des prostituées birmanes en Thaïlande.

Notes

[1On estime que 20 à 30 000 jeunes femmes birmanes travaillent comme prostituées en Thaïlande, la plupart d’entre elles appartiennent à des minorités ethniques, et 60 pour cent d’entre elles ont moins de 18 ans.