Sur le blog « A step before Kodiak »

A step before Kodiak : La rivière Kwai...

Gaëlle & Michaël ont quitté la lointaine Belgique pour un long périple, qui de Bruxelles, les conduira à Bangkok (en thai : « Krung Thep mahanakhon amon rattanakosin mahintara ayuthaya mahadilok phop noppharat ratchathani burirom udomratchaniwet mahasathan amon piman awatan sathit sakkathattiya witsanukam prasit ») puis au Laos, pour enchaîner avec le Cambodge et le Vietnam. La Chine occupera ensuite une bonne part du trajet. Et de Pekin (Beijing), dernière étape chinoise ils rejoindront la Mongolie pour une expérience nomade de quelques semaines.Le retour de Gaëlle et Michaël s’effectuera depuis Irkutsk, en transsibérien en passant Un passage par Moscou avant de gagner Saint-Petersburg où ils amorceront leur retour vers la Belgique...

Des textes précis et vivants, des photos très belles nous font partager leur découvertes.

Un couple d’amis, Cony et Seema, nous avaient chaleureusement recommandé la visite de Kanchanaburi. Nous avons bien fait de suivre leurs indications...


Les enfants ont adoré les différentes activités qui étaient proposées. Même s’ils n’ont pas compris toute la portée de ce qu’ils ont vu. En effet, nous avons commencé notre périple dans la province centrale de la Thaïlande, par un moment de recueillement au Cimetière des Prisonniers de Guerre (Cimetière Militaire des Alliés). Les tombes, de petites stèles discrètes, s’étalant sur des dizaines de mètres, le long de nombreuses allées.


Moment marquant et émouvant, surtout à la lecture des âges, tous très jeunes, lorsqu’ils ont été fauché par cette terrible guerre. La plupart ont participé sous la contrainte à la construction d’un chemin de fer qui devait servir de moyen de transport et de communication pour l’armée japonaise dans son effort pour maîtriser cette partie de l’ancien Siam.


Le Pont de la rivière Kwai , dont Pierre Boulle tirera un roman captivant, lui-même adapté à l’écran par David Lean, en 1957 (Lean réalisera aussi, en 1984, A passage to India , un film monumental sur l’Inde d’après le roman éponyme de Edward Morgan... avis aux amateurs !), le pont donc, est toujours debout et toujours en activité. C’est devenu un centre touristique de première importance, bien que le musée qui retrace sa construction reste bien en-dessous des attentes des nombreux touristes qui visitent ces lieux...


Mais quel plaisir que de traverser ce pont, de marcher dans l’Histoire... En bonus, le passage d’un train, alors que nous sommes au milieu du pont. Les visiteurs et l’équipe de cheminots qui s’affairent sur l’entretien de l’édifice se pressent sur les côtés se laissant frôler par les wagons bleu-céruléen.


Nous prendrons, plus tard dans la journée, l’un de ces trains qui suit le même parcours que celui tracé par l’armée japonaise, en 1942, avec la sueur et le sang de prisonniers alliés et de civils thaïlandais [1]...


à suivre...

Voir en ligne : A step before Kodiak : La rivière Kwai...

Notes

[1La rédaction a remplacé Thaï qui désigne une ethnie et surtout un groupe linguistique par thaïlandais qui désigne les sujet du royaume.