Elephant’s World / Ganeshapark ?

Éléphants

, par Rédaction

Depuis des années Ganeshapark connait un grand succès et bénéficie d’une bonne réputation dans la province de Kanchanaburi.
Ganeshapark recueille des éléphants agés et maltraité afin de leur assurer une existence paisible et heureuse.
Elephant’s World a été fondée en 2008, comme un sanctuaire pour les, les vieux éléphants handicapés, malades, maltraités, qui y reçoivent le repos et le bonheur qu’ils méritent.
Tous deux s’appuient sur la notion récente du droit animal
 [1] et sont confrontés aux nécessités économiques liées à leur action.
Nous ne reprendrons pas ici, l’histoire de ces deux institutions de Kanchanaburi, bien connue par les amoureux des pachydermes.

Ganeshapark

JPEG - 21.6 ko
Baignade au Ganeshapark

Ganeshapark doit sont succès autant à sa formule, véritable compromis entre les intérêts objectifs des éléphants et l’attirance, voire la fascination qu’ont les hommes envers certains animaux, qu’à l’extraordinaire capacité de communication de son fondateur François Collier. Véritable homme de média, il a su conquérir les médias et il sait utiliser avec talent le moindre évènement pour faire parler de lui... [2].
ganeshapark propose des journées éléphants dans son camps de Tha Khanun dans le district de Thong Pha Phum [3]
Le programme commence la veille et se termine le lendemain totalisant un peu plus de 36 heures sur deux nuits et un jour.

la veille
- arrivée au plus tard à 17 heures
- rencontre avec ceux qui participe à la journée éléphants du jour (les anciens)
- promenade en bateau sur le lac Khao Laem
- repas et nuit au bord du lac avec les anciens
Journée éléphants
- petit déjeuner avec les anciens sur le départ
- Départ de bonne heure pour aller « réveiller » les éléphants dans la forêt
- Toilette et baignade avec les éléphants
- Avec le mahout, apprentissage et approche de l’éléphant
- Promenade
 [4] dans une bananeraie pour ramener la nourriture aux éléphants
- Nourriture et soins des éléphants
- Déjeuner
- Promenade avec les éléphants, puis baignade
- Retour en forêt pour « coucher » les éléphants
- Dîner sur les bords du lac avec les nouveaux arrivants
le lendemain
- petit déjeuner avec les nouveaux arrivants
- départ vers 9 heures

Pour cette journée il vous en coutera 3 900 THB par personne dont 300 THB de « donation obligatoire » [5] dans un hébergement routard (chambre dans une cabane en bambou avec douche et toilettes à proximité)

Elephant’s World

JPEG - 34 ko
Prépartion du riz gluant

Le parc a été fondée en 2008, par le Dr Samart Prasithpol (chef du Department of Livestock of Kanchanaburi) comme maison de retraite pour les éléphants qui ont été blessés, ou sont trop vieux pour continuer à travailler dans les camps d’éléphants pour touristes. Elephant’s World est organisation à but non lucratif

Visite d’un jour
- 9 heure - 9 heure heures 30 min : départ de l’hôtel à Kanchanaburi ;
- 10 heures : arrivée, rencontre avec les éléphants, nourriture des éléphants ;
- 10 heures 30 min : observatoin du bain des éléphants ;
- 11 heures préparation des légumes et du riz gluant pour les vieux éléphants édentés.
- 12 heures : déjeuner ;
- 13 heures : plantation pour la nourriture des éléphants (bananiers / canne à sucre / herbe à éléphants) ;
- 2 heures 30 min : nourriture des vieux éléphants avec des boulettes de riz gluant ;
- 3 heures : bain et nettoyage des éléphant dans la rivière ;
- 3 heures 30 min : nourriture des éléphants avec des fruit et des légumes ;
- 4 heures : fin de la journée .
- 4 heures 30 min : retour à l’hôtel

Pour cette journée vous devrez débourser 2 000 THB (tout compris)
Par la proximité avec la ville de Kanchanaburi et par sa courte durée ce programme convient à ceux qui ont peu de temps.

Elephant’s World propose aussi deux 2 jours d’activités avec une nuit pour un tarif de 4 500 THB (tout inclus hébergement dans une hutte môn en bois)

P.-S.

JPEG - 8.5 ko
Ganeshapark
Les tours de Safarine... et les éléphants de Ganeshapark

Réserver au Ganeshapark avec Safarine Tours
Safarine et Ganeshapark sont deux structures différentes qui collaborent pour vous offrir des tours exceptionnels.
Réservez maintenant

Notes

[1Ce droit animal comporte quatre droits éthiques fondamentaux :
- le droit pour toute espèce de ne pas disparaître par la faute de l’homme ;
- le droit pour tous les animaux aptes à éprouver des émotions ou à ressentir la douleur de ne pas subir par la faute de l’homme de souffrances évitables ;
- le droit pour tout animal de ne pas être tué ou atteint dans son intégrité physique par l’homme, sans nécessité pour la vie, l’alimentation et la santé des hommes et des animaux ;
- le droit pour tous les animaux tenus sous la dépendance de l’homme à un bien-être conforme à leurs impératifs biologiques et comportementaux spécifiques.

[2Comme l’a encore prouvé l’affaire Sengdao, amplifiée sur Facebook et qui lui a permis grâce à un remarquable élan collectif de solidarité et de nombreux dons de faire l’acquisition définitive de cet animal remis en forma par ses soins.

JPEG - 17.9 ko
Sengdao
L’affaire Sengdao a confirmé l’extraordinaire talent de communication de François Collier et a générosité des défenseurs des droits animaux.

[3Tha Khanun est connus des Thaïlandais par son wat et le sala perché accessible par 240 marches et duquel on a une vision panoramique sur la région. Ce site a été popularisé auprès des touristes français par Safarine Tours, une agence qui collabore étroitement avec Ganeshapark. son fondateur David Barthez est aussi un des partisans les plus engagé du droit et du respect animal.

JPEG - 15.1 ko
Sala et chedi du Wat Tha Khanun - Thong Pha Phum

[4Cette promenade à cru sur le dos de l’éléphant est un compromis raisonnable entre le respect de l’éléphant et le désir des touristes de jouir d’une expérience exceptionnelle. Il est important de savoir que les nacelles traditionnelles légères en bois et en bambou, utilisées durant des périodes courtes ne sont ni douloureuses ni traumatisants pour l’éléphant en bonne santé. L’utilisation 10 heures durant de nacelles métalliques (confortables pour les touristes) et sur des éléphants handicapés (en particulier sur des femelles enceintes) est lui proprement intolérable. Sous l’action conjuguée d’opérateur locaux (Ganeshapark, CDR, Safarine...) et d’ONG le sort des éléphants des grands camps s’est amélioré, bien qu’il y ait encore des progrès importants à faire)

[5Note de Ganeshapark  : La « donation obligatoire » de 300 B par personne sert à alimenter une cagnotte dans le but d’acheter par la suite un éléphant malade ou en fin de carrière qui restera chez nous.