Éphémérides

52052 21 février

21 février 1912
Naissance de Pierre Boulle à Avignon
Pierre BoulleAgent de la France libre en Asie du Sud-Est pendant la Seconde Guerre mondiale, il a écrit le Pont de la rivière Kwai en 1952. Son livre et le film qu’en a tiré David Lean ont beaucoup contribué à faire connaitre Kanchanaburi.

En 1936, âgé de 24 ans Pierre Boulle travaille dur à à 50 kilomètres de Kuala Lumpur dans la forêt tropicale de Malaisie.

La Seconde Guerre mondiale va modifier son destin. En 1941, Pierre Boulle, rejoint les rangs de la France libre à Singapour où il sera officier de liaison (sous-lieutenant) du commandant Baron, responsable de la France Libre auprès des Britanniques. Après un entraînement spécial et muni d’un faux passeport anglais, sous l’identité de Peter John Rule, il part en mission contre les Japonais, alliés des Allemands. _ En 1942 il est capturé par des militaires français du gouvernement de Vichy qui le condamnent aux travaux forcés à perpétuité. Deux ans plus tard, en 1944, il parvient à s’évader de Saïgon et rejoint la Force 136 du SOE en Asie du Sud-Est à Calcutta.

JPEG - 24.5 ko
Aux sources de la rivière Kwaï
Pierre Boulle raconte son entrée clandestine en Indochine par le fleuve Nam Na : La descente solitaire sur un simple radeau de bambous, les nuits dans l’obscurité, les rapides, les sangsues, les moustiques... En fin sa capture par les militaires de Vichy. _ À Hanoï Pierre Boulle est condamné par la Cour d’Assise, en octobre 1942, aux travaux forcés à perpétuité et incarcéré dans la prison de Saïgon.

De retour en France on lui décerne maintes médailles [1]
pour ses exploits. En 1950, il commence à écrire des romans, avec le célèbre Le Pont de la rivière Kwai, un roman d’aventures, en 1952 et La Planète des singes, un roman de science-fiction, en 1963.
Pierre Boulle est mort le 30 janvier 1994 à Paris

Notes

[1- Burma Star britannique ;
- Croix de Guerre 1939-1945 ;
- Croix du combattant volontaire 1939-1945 ;
- Médaille coloniale avec agrafe « Indochine » ;
- Médaille commémorative de la guerre 1939-1945 avec agrafe Extrême-Orient ;
- Médaille commémorative des services volontaires dans la France libre ;
- Médaille de la Résistance (24/4/1946) ;
- Médaille de la déportation et de l’internement pour faits de Résistance ;
- Médaille des Évadés ;
- Officier de la Légion d’honneur ;
- War Medal 1939-1945 britannique.