Économie en Thaïlande

40% d’augmentation du salaire minimum

Lors de la campagne électorale des élections de juillet dernier, le parti de Yingluck Shinawatra, le Pheu Thai promettait une augmentation des salaires dès janvier 2012.

La mesure a été retardée à avril à la suite d’une demande de l’industrie. Les entreprises disent vouloir un peu plus de temps pour se remettre des inondations qui ont fait 307 morts et causé des dégâts importants depuis juillet.

À compter d’avril 2012, les travailleurs thaïlandais profiteront d’une augmentation de 40 % du salaire minimum, comme promis par le gouvernement lors des dernières élections.

À Bangkok et dans six autres provinces du pays [1], le salaire minimum passera à 300 THB , soit 7,11 EUR par jour.

Dans les 77 autres provinces thaïlandaises, le salaire minimum grimpera aussi de 40 %. Les travailleurs toucheront tout de même une rémunération jusqu’à cinq fois plus importante que celle versée au Vietnam.

Le salaire minimum en Thaïlande a progressé en moyenne de 2,3 % par année au cours des 10 dernières années tandis que le taux annuel d’inflation s’est établi à 2,8 % au cours de la même période.

Selon Phadermchai Sasomsab, le ministre du Travail, 400.000 ouvriers ont été touchés par les inondations. Plusieurs usines d’automobiles, de produits informatiques et d’électronique ont annoncé la suspension ou le ralentissement de leur production.

Selon la banque centrale thaïlandaise, la croissance économique du pays pourrait être amputée de 1,7 point de pourcentage en raison des inondations des derniers mois, les pires en Thaïlande des décennies.

Notes

[1Phuket, Nakhon Pathom, Nonthaburi, Samut Prakan, Samut Sakhon, et Pathum Thani