Éphémérides

10 avril

10 avril 2010
L’armée tire sur les manifestant, 25 personnes sont tuées et plus de 300 blessées.
Après un mois de manifestations pacifiques, ce samedi 10 avril 2010, Bangkok a sombré dans la violence et dans l’horreur lorsque les forces de l’ordre, principalement des militaires, ont brutalement chargé les partisans des Chemises rouges, qui réclamaient la démission du Premier ministre Abhisit Vejjajiva mis en place par l’armée suite au coup d’État de 2006.
L'armée thaïlandaise tire sur les manifestant
Au total 25 personnes au moins perdront la vie et 830 seront blessées. La majorité des victimes ont été tuées par balles.
Parmi les morts figure Hiroyuki Muramoto, un caméraman japonais de l’agence Reuters tombé sous les balles des militaires.
Le 29 novembre 2011, le vice-Premier ministre thaïlandais, Chalerm Yubamrung, au cours d’une rencontre avec l’ambassadeur du Japon, a déclaré

« Après enquête, il est très clair dans le cas du caméraman japonais qu’il s’agissait d’un acte des forces de sécurités du gouvernement. Il y a des témoins et des preuves médico-légales ».

Début mars 2012 le gouvernement thaïlandais a décidé d’indemniser la famille du cameraman en lui versant une indemnité de 250.000 USD soit 190.000 EUR.

C’était le plus lourd bilan dans des manifestations en Thaïlande depuis celles de 1992. Un triste record qui sera battu en mai 2010...