Les populations thaïlandaises

On ne compte pas moins de 38 minorités ethniques en Thaïlande
1. Karen Sgaw
2. Kui
3. Mon
4. Hmong
5. Karen Pwo
6. Lahu
7. Akha
8. Htin
9. Mien
10. Lisu
11. So
12. Haw
13. Lawa
14. Seak
15. Khamu
16. Kaleung
17. Gitans des mers (cinq peuples constituent la catégorie Gitan des mers : les Moken, les Moklen, les Uraklawoi, les Orang Sireh et les Orang Lanta).
18. Cham
19. Chaobon
20. Kayah
21. Chong
22. Palaung
23. Mpi
24. Blang
25. Bisu
26. Pa-o
27. Bru
28. Lamet
29. Semang
30. Padong
31. Kha Hor
32. Thavung
33. Kachin
34. Gong
35. Mlabri
36. Parauk
37. Samtao
38. Kayaw
Parmis ces 38 minorités, on peut distinguer quatre groupes
- 1. Les minorités installées en Thaïlande depuis très longtemps (la majorité des 38 ethnies citées ci-dessus), souvent même avant les Thaï (dont les principales vagues d’immigration sur le territoire qui constitue l’actuelle Thaïlande se situent entre le XIe et XIIIe siècle après JC), Cham, Khamu, etc. sont aujourd’hui complètement assimilées et leurs villages sont impossibles à différencier des villages thaïlandais. Même si leurs origines les font provenir soit du Laos, soit de Birmanie, soit même de Chine, les contacts avec ces liens ancestraux ont été totalement oubliés.
- 2. Les Tibétos-Birmans (Lisu, Akha, Lahu) et les minoritaires d’origine Austro-thai (Hmong et Yao surtout) que l’on appelle en Thaïlande tribus montagnardes. Ils sont arrivés au XIXee et XXe siècle chassés par les combats et les troubles qu’ont vécu leurs états respectifs ;
Le premier village Akha est répertorié en Thaïlande en 1903, le second en 1925. La majorité des Akha sont arrivés en Thaïlande après 1945.
Les Lahu Shehleh arrivent de Birmanie vers 1875 puis les Lahu Na s’installent au Siam vers 1920 (les Lahu Shi après la Seconde Guerre mondiale)...
Les Lisu, quand à eux, entrent au Siam à la fin du 18e siècle mais seulement quelques familles vivent dans la région du Doi Chang en 1920. La plus grosse migration se fait après 1949 avec les débuts des problèmes en Birmanie.
Les Hmong sont arrivés au Siam vers 1880 chassés du Yunan par les Chinois même si leur arrivée en masse du Laos se situe après 1975 avec la prise du pouvoir par les communistes du Pathet lao qui ont commencé à les massacrer (les Hmong étaient les alliés des Américains durant la guerre donc des ennemis.
Enfin, les Yao (Mien) commencèrent leur descente vers le Sud à partir de la Chine au XIXe siècle avec l’expansion du commerce de l’opium et surtout avec la répression Mandchou contre les peuples des montagnes. ils entrèrent au Siam au début du XXe siècle.
- 3. Les Karen Sgaw et Paw qui vivaient depuis des siècles à l’est de la Birmanie sont une des tribus montagnardes les plus anciennes en Thaïlande. Chassés par les combats qui opposaient les Birmans et les Thaï, ils commencèrent à traverser la rivière Salween au XVIIIe siècle et se fondirent parmi les ethnies Lawa et Yuan (Thaï du Nord) qui leur ressemblaient.
- 4. Les plus récemment arrivés sont les Palaung, les Kayaw et les célèbres Padong (Femmes girafes ) qui s’enfuient de Birmanie depuis le début de la guerre (début des années 50) entre la junte militaire et les minorités de l’Est. Leur arrivée massive en Thaïlande s’est faite après 1970 et continue de nos jours.

Articles de cette rubrique

  • Les Karen pwo de Kanchanaburi

    Les Karen sont le plus important groupe tribal installé en Thaïlande. Les habitants de Kanchanaburi les nomment Karyang (กะเหรี่ยง), et les Thaïlandais du Nord les appellent Yang.
    On dénombre en Thaïlande deux groupes principaux de Karen, les Sgaw (ou S’Kaw) et les Pwo ainsi que deux groupes moins (...)

  • Les Môn

    Le Môn ont été l’une des premières populations à s’installer en Thaïlande. Originaires de Chine du Sud, ils ont d’abord migré vers le Sud dans la Haute-Birmanie, puis ont été poussés par les peuples thibéto-birmans qui ont aussi migré vers le sud dans la vallée de Irrawaddy en Birmanie, avant de s’installer (...)

  • Construction d’une maison karen

    Les Karen et les Môn construisent des maisons simples en bambou sur pilotis. Les murs sont composés de bambous coupés en deux ou de bambou tressé. Le sol est en bambou refendu, le toit est réalisé en chaume de riz ou avec de larges feuilles de teck ou de bananier. Les animaux domestiques, poules, (...)

  • Les Karen sgaw de Kanchanaburi

    La population karen en Thaïlande comptait 438 000 personnes au recensement de 2003, reparties en 1912 villages. Le chiffre généralement admis en 2011 est de 1,1 million de Karen établis dans 2.132 villages.
    le Sgaw est la langue la plus largement répandue, comprise par un certain nombre de Pwo, (...)

  • Les Lao Song - Tai dam

    Les Lao Song sont les descendants des peuples lao des régions du Tonkin et de régions à l’est de Luang Prabang qui ils ont été déportés vers les zones du centre de la Thaïlande comme des esclaves et des ouvriers lors de l’annexion siamoise du Laos lors aux XVIIIe et XIXe siècles. La plupart étaient (...)