Animaux domestiques

Un nombre très restreint d’espèces ont été domestiquées avec succès. La domestication est un mécanisme complexe et progressif qui change le comportement et les caractéristiques anatomiques des animaux [2] non carnivores d’un poids moyen supérieur à quarante-cinq kilogrammes, seulement quinze ont été domestiquées. Treize espèces viennent de l’Europe et de l’Asie, et deux sont originaires de l’Amérique du Sud. Seuls les bovins, les moutons, les chèvres, les porcs, les chevaux et les ânes se sont répandus dans le monde entier, tandis que les dromadaires, chameaux, lamas, alpagas, rennes, buffles domestiques, yaks, vaches de Bali et gayal sont confinés dans des régions plus délimitées de la planète.
Chez les oiseaux seulement dix espèces : poules, canards domestiques, canards de Barbarie, oies domestiques, pintades, autruches, pigeons, cailles ont été domestiquées sur plus de dix mille.

Principales espèces domestiquée

Principales espèces domestiquées
Espèces domestiques Ancêtres sauvages Nom scientifique Apparition Localisation
Bovins Aurochs disparus
Bos taurus taurus  8000 Proche et Moyen-Orient (Asie de l’Ouest)
B. p. opisthonomous  9500 Afrique du Nord-Est
Bos taurus indicus, B. p. nomadicus  7000 Inde du nord
Yaks Yak sauvage Poephagus grunniens P. mutus  4500 Qinghai-Plateau tibétain
Chèvres Bézoard « Chèvre à bézoard [3] » Capra ferus Capra aegragus (3 sous-espèces)  10 000  Proche et Moyen-Orient, Inde du nord
Moutons Mouflon asiatique Ovis aries Ovis orientalis  8500 Proche et Moyen-Orient/Turquie (Anatolie centrale)
Buffles domestiques Buffle sauvage d’Asie B. bubalus bubalis des rivières  5000 Iran, Iraq, Inde du nord
B. bubalus carabensis des marais  4000 Asie du Sud-Est, Chine
Porcs Sanglier Sus scrofa domesticus Sus scrofa,16 sous-espèces 9000  9Europe, Proche et Moyen-Orient, Chine, Inde, Asie du Sud-Est
Chevaux Disparu Equus caballus 17 multiples  6500 Steppe d’Eurasie
Anes Ane sauvage africain Equus asinus Equus africanus  6000 Afrique du Nord-Est
Ane Ane sauvage de Nubie, E. a. africanus  6001 Afrique du Nord-Est
Ane sauvage de Somalie E. a. somali  6002 Afrique du Nord-Est
Lamas Lama glama 2 sous-espèces  6500 Andes
L. guanicoe guanicoe  6501 Andes
L. guanicoe cacsiliensis  6502 Andes
Alpagas Vicugna pacos 2 sous-espèces  6500 Andes
V. vicugna vicugna  6501 Andes
V. vicugna mensalis  6502 Andes
Chameaux bactriens Disparu Camelus bactrianus C. b. ferus  4500 Iran oriental
Dromadaires Disparus Camelus dromedarius  5000 Péninsule arabe méridionale
Poules domestiques Poule rousse de jungle Gallus domesticus Gallus gallus (4 sous-espèces  5000 Inde
G. g. spadiceus, G. g. jabouillei  5002 Chine – Asie du Sud-Est
G. g. murghi, G. g. gallus  5003

En Thaïlande

JPEG - 9.3 ko
L’éléphant d’Asie

Pour la Thaïlande il convient d’ajouter l’éléphant d’Asie, domestiqué à partir de 2000 av. J.-C. dans la vallée de l’Indus. Différentes espèce de singes dressé pour la cueillettes de la noix de coco, ainsi que le นกปรอท (nok parot) - Bulbul Orphée (parfois appelé Condé) - Pycnonotus jocosus dont le chant ravit les Thaïlandais.
Le buffle domestique ( buffle d’Asie, buffle d’eau, kérabau ou karbau) - Bubalus bubalis , qui était omniprésent dans les campagnes thaïlandaises est en voie de disparition.
Les chats font l’objet de superstitions variées.

Articles de cette rubrique

  • Cheval - Equus caballus - Maa

    , par Rédaction

    L’Asie est le continent le plus peuplé du monde. La Chine, l’Inde, l’Indonésie, le Pakistan, la Russie, le Bangladesh, le Japon sont parmi les pays ayant le plus d’habitants. Le Cheval y a eu une place moins importante qu’en Europe , il principalement été utilisé dans les armées et pour le (...)

Notes

[1La chèvre à bézoard - Capra aegargus est une chèvre presque domestiquée, ancêtre des chèvres domestiques actuelles. Les mâles ont de longues cornes annelées et recourbées vers l’arrière. Leur pelage a la couleur qui varie de fauve à noire et il possèdent une petite barbe. Le bézoard, la pierre de fiel ou encore la perle d’estomac est une concrétion que l’on trouve dans l’estomacs des humains et des ruminants.Il était autrefois réputé pour ses propriétés anti-poison.

[2Le processus de domestication
Les animaux domestiqués sont des espèces élevées en captivité et transformées par rapport à leurs ancêtres sauvages pour les rendre plus utiles aux hommes. Leur reproduction et la sélection sont contrôlées grâce aux soins prodigués : abri, protection contre les prédateurs ; nourriture... et leur approvisionnement alimentaire (Diamond, 2002 ; Mignon-Grasteau, 2005).
La domestication comprend les étapes suivantes :
- association initiale par la sélection naturelle ;
- stabulation ;
- stabulation avec reproduction en captivité ;
- reproduction sélective (modifié de Zeuner, 1963).
Les archéologues et les généticiens des animaux utilisent des moyens différents pour éclaircir l’histoire de la domestication, comme l’étude des changements morphologiques des dents, du crâne et des squelettes ; et l’établissement des courbes démographiques concernant l’âge et le sexe qui permettent d’identifier les schémas typiques de la domestication (Zeder et al., 2006). Les particularités et les contraintes qui ont provoqué la domestication des animaux restent soumise au hasard et ont pu varier selon la régions et les espèce. Les origines de la domestication des animaux sont probablement liées à la tendance répandue des chasseurs-cueilleurs, vraisemblablement partagée par les premiers êtres humains, à apprivoiser ou à gérer les animaux sauvages (modifié Diamond, 2002).
Animaux domestiques
Cependant, ce ne fut qu’à la fin de la période inférieure du quaternaire qui correspond au paléolithique que le processus de domestication s’amorça réellement. Les modifications climatiques rendirent les prévisions plus aléatoires. Le climat devint plus chaud et ou plus saisonnier. Ces changements ont provoqué une expansion importantes des groupes humains. Suite à ces événements l’agriculture s’est développée et a modifié la distribution et la densité des espèces sauvages chassées pour l’alimentation. Dans ces circonstances on peut penser que la domestication ait eu pour but d’assurer une réserve de viande. Il est probable que les hommes ont pensé très vite à utiliser l’énergie animale, par exemple, pour labourer la terre (bœufs ou buffles) ou comme qu’animaux de somme (lamas, dromadaires, chameaux, chevaux, ânes ou bovins).
Parmi les cent-cinquante espèces[[148 exactement

[3La chèvre à bézoard - Capra aegargus est une chèvre presque domestiquée, ancêtre des chèvres domestiques actuelles. Les mâles ont de longues cornes annelées et recourbées vers l’arrière. Leur pelage a la couleur qui varie de fauve à noire et il possèdent une petite barbe. Le bézoard, la pierre de fiel ou encore la perle d’estomac est une concrétion que l’on trouve dans l’estomacs des humains et des ruminants.Il était autrefois réputé pour ses propriétés anti-poison.