Série noire pour les hélicoptères de la Task Force

Alors qu’après plusieurs jours d’incertitude et de recherche des neuf hommes disparus suite au crash d’un hélicoptère Black Hawk, les corps du général major Ruengsri Tawan de la 9e Division d’infanterie basée à Kanchanaburi et de Sornwichai Kongtannikul de Chanel TV avaient été les premiers à sortir de la jungle vendredi, un nouvel accident a causé la mort de trois soldats ce matin 24 juillet 2011 à 9 h 30 [1]
Bell 212 - accident - Kanchanaburi
C’est le troisième accident d’hélicoptère dans cette zone en quelques jours.
Un premier accident a eu lieu le 17 juillet 2011. Cinq soldats ont été tués dans le crash d’un hélicoptère causé par le mauvais temps au-dessus de la jungle à proxilité de la frontière birmane. Les pluies violentes et la faible visibilité au-dessus du parc national de Kaeng Krachan, dans la province de Phetchaburi sont la cause de cette chute. L’appareil devait récupérer 35 soldats qui étaient en mission dans la zone, dans le cadre de la lutte contre la déforestation.
Un second est survenu le 19 juillet 2011. Un hélicoptères Black Hawk de l’armée thaïlandaise, avec neuf personnes à bord, dont le commandant de la 9th Infantry Division basée à Kanchanaburi, s’est écrasé près de la frontière birmane, lors des recherches des victimes du premier accident.

JPEG - 28.1 ko
Garde d’honneur pour le corps des victimes du crash du 19 juillet 2011

Trois personnes ont été tuées et une blessée lorsque un hélicoptère Bell 212 de l’armée s’est écrasé dans à Kaeng Krachan.
L’hélicoptère était en mission pour soutenir une opération de récupération des corps des sept victimes du crash du Black Hawk du 19 juillet. Les corps des sept derniers militaires devaient être acheminés aujourd’hui à midi au Kaeng Krachan Special Operations Training Camp.
L’hélicoptère Bell 212 s’est écrasé dans un buisson près du village de Huay Toey dans le district de Kaeng Krachan, à environ 5 km du camp d’entraînement spécial de Kaeng Krachan à environ 9 h 30, 10 minutes après le décollage.
Trois personnes ont été tuées et une blessée. Le survivant est le sergent Pattanaporn Tonchan, attaché à une base aérienne de Lop Buri.
Le crash a provoqué un incendie dans la forêt proche.
On ignore encore les causes de cet accident qui frappe une fois de plus les soldats qui luttent contre la déforestation.


[1heure locale