Poste de Premier ministre pour le chef de la junte ?

La porte est grande ouverte au poste de Premier ministre pour le chef de la junte
La Constitution intérimaire, approuvée mardi par le roi de Thaïlande, ne contient aucun passage interdisant au chef de la junte, Prayut Chan-O-Cha [1], de devenir Premier ministre, ont indiqué mercredi à des journalistes des membres de la commission qui a élaboré le projet de constitution. « Il n’y a pas de barrière juridique qui l’empêche de devenir Premier ministre, mais cela dépendra de la désignation et nomination du nouveau parlement », ont-ils ajouté.
La commission a également déclaré que la junte reste compétente pour les questions de sécurité, et que l’armée peut exprimer son veto pour toute décision du gouvernement.
La Constitution intérimaire a été approuvée par le roi mardi, après un entretien avec le général Prayut Chan-O-Cha.
Le nouveau parlement, qui comportera 220 membres et le Conseil des réformes, composé de 250 membres, devront rédiger une nouvelle constitution et nommer un Premier ministre pour diriger le pays durant un an, jusqu’aux élections attendues pour la seconde moitié de 2015.

Metro friend Plus de 2.000 participants à la course Wings for Life World Run à Ypres
Publié le 23/07/2014


[1Prayuth Chan-ocha est né le 21 mars 1954 dans la province de Nakhon Ratchasima, Il a le grade de lieutenant-général.

Il est le commandant en chef de l’Armée royale thaïlandaise depuis octobre 2010.

Á sa nomination, Prayuth Chan-ocha est considéré comme un royaliste convaincu et adversaire de l’ancien premier ministre Thaksin Shinawatra. En 2009, il fut l’un des principaux partisans de la répression militaire des chemises rouges qui a fait plus de 90 morts.

JPEG - 12.6 ko
Le siège du gouvernement assiégé par les manifestants anti-gouvernementaux

Le 20 mai 2014, après plusieurs mois de crise politique, Prayuth Chan-ocha déclare la loi martiale dans le pays. Le 22 mai, il revendique officiellement un coup d’État contre le gouvernement en place.