Nouvelles ligne ferroviaires, début des travaux en septembre

Le gouvernement thaïlandais a annoncé la construction de nouvelles lignes de chemin de fer à travers la Thaïlande pour septembre 2015. Un investissement de 400 milliards de baht, abondé en parti par la Chine.
Le réseau vétuste du pays en a bien besoin..

JPEG - 17.9 ko
Train à grande vitesse chinois
Le projet de train à grande vitesse vise à relier la province du Yunnan dans le sud de la Chine avec le Laos, la Thaïlande, la Malaisie et Singapour..

Le ministre des Transports Prajin Juntong, a déclaré « Les deux premières phases débuteront en septembre ou en octobre de cette année au plus tard, et prendront deux ans et demi  »,

Le Thaïlande ne dispose actuellement que de 250 kilomètres de chemins de fer à double voie, ce qui rend les déplacement en train lents et aléatoires, le moindre incident étant amplifié de ce fait.

Le gouvernement actuel relance donc un projet pour développer le réseau national et de participer à la liaison Kunming [1] à Singapour.

Une ligne de chemin de fer traversera la Thaïlande sur 734 kilomètres, joignant Nong Khai, à la frontière du Laos, Map Ta Phut, lecomplexe industriel côtier au sud-est de Bangkok.

Prajin, ancien commandant en chef de la Royal Thaï Air Force, a précisé que la construction de cette ligne ser répartirait en quatre tranches. La première, qui doit démarrer en septembre, consistera en l’installation de voies ferrées entre Map Ta Phut et Kaeng Khoi, en passant par ;Bangkok.

Ces quatre étapes reviendraient environ 400 milliards de baht, D’après le ministre des Transports de la Junte. Elles devraient être terminées en 2020. Des réunions sont prévues le mois prochain à Pékin, pour déterminer quelm sera l’engagement financier du gouvernement chinois dans le projet.

La junte militaire, qui a pris le pouvoir en mai, suite à un coup d’État est ouvertement critiqué par les alliés occidentaux. les Etats-Unis et l’Union Européenne, tout au moins formellement, ont appelé à un retour rapide à la démocratie..

L’économie thaïlandaise a été affaiblie par des mois de manifestations anti-gouvernementales favorables au coup d’État. La junte thaïlandaise s’est donc rapprochée de Pékin. Le ministre thaïlandais des affaires étrangères Don Pramudwinai a pu déclarer le 5 février 2015 : « Nous sommes entrés dans une nouvelle ère des relations entre la Thaïlande et la Chine », lors d’une conférence de presse.

Li Keqiang, le Premier ministre chinois et le chef de la junte militaire Payuth Chan-O-Cha – Premier ministre auto-proclamé – se sont rencontrés pour signer l’accord sur la ligne de chemin de fer. Une visite qui montre le soutien de la République de Chine au pouvoir militaire en place en Thaïlande.

sources : AFP