Montée des eaux à Bangkok

Un nouveau rapport alerte le gouvernement sur l’affaissement du sol de la capitale thaïlandaise. D’ici à quinze ans, si le phénomène s’accentue, la métropole devrait sans doute être déplacée.
Le gouvernement doit prendre des mesures d’urgence pour éviter que Bangkok ne soit sous les eaux d’ici à quinze ans, avance un rapport présenté au Conseil national de réformes (Parlement), indique le quotidien Bangkok Post.
“L’usage excessif et prolongé de l’eau souterraine dans certaines zones dépourvues d’accès à un réseau d’eau et le poids des hauts immeubles accélèrent l’enfoncement”, précise le quotidien. La métropole, construite sur une zone de canaux et d’anciens marécages, se situe “entre 0,5 et 2 mètres” au-dessus du niveau de la mer. La ville compte 700 immeubles de plus de 20 étages et 4 000 entre 8 et 20 étages.

JPEG - 15.3 ko
Montée des eaux à Bangkok


Witthaya Kulsomboon, qui dirigeait le commission parlementaire à l’origine du rapport, recommande la mise en place d’un comité spécial présidé par le Premier ministre pour suivre le dossier. “Les solutions doivent être mises en place de manière urgente et seront très coûteuses, et le déplacement de la capitale devra peut-être être envisagé.”
Un des membres du Parlement plaide pour la construction d’un mur afin de protéger la ville et les provinces avoisinantes de la montée du niveau de la mer, qui se situe à une trentaine de kilomètres. Un tel mur pourrait s’étendre sur près de 300 kilomètres entre la province de Chonburi et celle de Prachuap Khiri Khan, et coûterait l’équivalent de 13 milliards d’euros. (source : courrier international)