Le train Eastern & Oriental Express déraille à Ratchaburi

Le train de luxe Eastern & Oriental Express [1] déraille à Ratchaburi. Deux touristes japonaises sont blessés.

Ce sont deux touristes japonaises qui ont fait les frais de l’accident survenu ce dimanche 27 juillet 2014 dans le déraillement du train de luxe en provenance de Singapour et en route pour le Pont de la Rivière Kwaï.

Le déraillement s’est produit dans la province de Ratchaburi, dans le district de Ban Pong. Là ou se croise les voies de chemin fer du Sudet celle de l’Ouest,Thonburi - Namtok, Deux touristes japonaises agées de 40 et 61 ans ont été légèrement blessées et conduites à l’hôpital.
La police a été prévenue du déraillement du Eastern & Oriental Express à 10 h 30 min. Ce sont vraissemblablement les fortes pluies des jours précédents qui ont affaibli le sol sous la voie. Cinq des dix-huit wagons sont sorti des rails.
L’Eastern & Oriental Express transportait 80 touristes et membres d’équipage voyageant entre Singapour et le pont de la rivière Kwaï à Tha Makham dans la province de Kanchanaburi, rendu célèbre par le film éponyme. Le voyage à bord coûte pas loin de deux mille euros et dure trois jours.
Par un curieux hasard, l’accident s’est produit alors que la State Railway of Thailand (SRT) vient d’annoncer la mise en place prochaine, e le 1er janvier 2015, pour ses clients et ses employés des assurances couvrant le coût des soins médicaux en cas d’accident ferroviaire, ainsi qu’une indemnisation en cas de meurtre à bord du train. Ces mesures sont la conséquence du viol et au meurtre d’une fillette de treize ans à bord d’un train de la SRT. Ce dramatique fait divers avait ému toute la Thaïlande il y a quelques semaines.


[1L’Eastern & Oriental Express entre Singapour et Bangkok
Ce train luxueux mythique relie l’île de Singapour à Bangkok, parcourant plus de 2.000 kilomètres en trois jours. Un voyage inoubliable à travers jungle et rizières.
Le wagons actuels datent de 1972. ils ont été construits au Japon pour le New Zealand Railway, puis en 1992 par Orient-Express ils ont été luxueusement aménagé à Singapour : marqueteries, plancher de la plateforme d’observation en teck birman, fauteuils capitonnés, moquettes et rideaux neuf.
En gilet chamarré, sourire aux lèvres, Fanun, le steward thaïlandais, accueille, au pied de la voiture E, ses passagers, répartis dans six cabines. Les bagages sont _ Au piano un chef français, Yannis Martineau, le deuxième en vingt ans, et ses tès fameuses spécialités, « médaillon de bœuf avec croquette de foie gras » ou « magret de canard sauce au poivre noir accompagné d’un tian de légumes ». La cuisine Yannis de « mêle recettes occidentales et saveurs asiatiques », à ses dires.
Les cuisines sont pilotées par un Français
Les repas se prennent en habit ! Tradition oblige, le dress code est strict, les voyageur doivent y souscrire par écrit. Les tables des deux voitures-restaurants, au nom de Malaya et Adisorn, nappées de blanc., le cristal des verres, l’argenterie et la fine porcelaine des assiettes attendent les convives...
Les paysage péninsule malaise, l’immensité de jungle, le parc de Sam Roi Yod, la gare royale Hua Hin, le Palais-Montagne de Phetchaburi se font admire quand la vitesse est réduite. Il reste encore de rares buffles d’eau parmi les rizières. Les plantation des hévéas s’alignentsuccédant à des champs de cannes à sucre ondulant mollement sous le vent. Les maisons traditionnells sur pilotis, indispensables à cause des inondations et des bêtes sauvages égaient le voyage.

JPEG - 13 ko
Eastern & Oriental Express
Train de luxe jour et nuit.
Repas à bord, chef français.
Stations : Bangkok ;Singapore Woodlands Train Checkpoint ; Pont de la Rivière Kwaï ; Kanchanaburi ; Butterworth ; Penang ; Sikhoraphum ; Chiang Mai, Kuala Lumpur ; Tapah ; Ipoh ; Surat Thani ; Khao Yai ; Vientiane ; Nakhon Lampang

Tous les jour, en Malaisie et en Thaïlande, des excursions sont organisées. À Butterworth, un long arrêt pour visiter George Town, la capitale de l’île de Penang. Le ferry d’antan à été remplacé un pont, un des plus long de toute l’Asie du Sud-Est.

Étape également à Kanchanaburi pour le célèbre Pont de la rivière Kwaï, à 128 kilomètres à l’ouest de Bangkok. Visite au cimetière de guere ou sont enterrés des milliers de prisoniers britanniques, néerlandais.
Fin du parcours à Bangkok.