La junte renforce sa lutte contre les overstay

La junte au pouvoir, qui a déjà provoqué la fuite de centaines de travailleurs cambodgien birmans, laotiens, vietnamiens, durcit les mesures visant les personnes en overstay [1]

JPEG - 14.8 ko
Timbre overstay sur le passeport


- Les nouvelles mesures, concernant les overstay, ont été promulguées et doivent entrer en vigueur pour les personnes qui restent sur le territoire au delà de la durée de validité de leur visa.
Ces mesures sont diffusées avant d’être appliquées à une date prévue au 29 août 2014, pour que toute personne en overstay puisse régulariser sa situation avant de se voir interdire du pays.

Une interdiction d’entrée sur le territoire sera applicable en cas d’overstay de façon suivante :

A

La personne en overstay se rend à l’aéroport ou au poste de police de son plein gré :
- overstay de plus de 90 jours, interdiction d’entrer sur le territoire pendant 1 an ;
- overstay de plus d’un an, interdiction d’entrer sur le territoire pendant 3 ans ;
- overstay de plus de 3 an, interdiction d’entrer sur le territoire pendant 5 ans ;
- overstay de plus de 5 ans, interdiction d’entrer sur le territoire pendant 10 ans.

B

En cas de contrôle :
- overstay de moins d’un an, interdiction d’entrer sur le territoire pendant 5 ans ;
- overstay de plus d’un an, interdiction d’entrer sur le territoire pendant 10 ans.

Ces mesures seraient destinées à régulariser la situation de nombreux étrangers en « overstay ». Ces derniers doivent impérativement obtenir des visas conforme avec le motif de leur visite et en accord avec les lois d’immigration thaïlandaises.


[1On appelle overstay le fait de se maintenir sur le territoire au-delà de la validité de son visa