Immigrés clandestins

Les autorités thaïlandaise a annoncé cevendredi 24 juillet 2015, l’inculpation de 72 personnes, dont un général, pour trafic d’êtres humains. Le classement américain TIP (Trafficking in Persons) des pays ne combattant pas suffisamment ce problème sera publié lundi, rapporte l’AFP. Et la Thaïlande, qui fait de la lutte contre le trafic des migrants dans le sud du pays une priorité, espère remonter dans le classement.
Le lieutenant-général Manas a occupé, ces dernières années, différents postes de direction dans le sud de la Thaïlande. Dernièrement dans la région de Songkhla, frontalière de la Malaisie, zone de transit empruntée chaque année par des milliers de réfugiés. Cette année, il avait été transféré au siège de l’armée, à Bangkok.

Recherché pour son rôle dans le trafic de migrants, le général s’était rendu en juin dernier aux autorités. Le général a été inculpé vendredi avec 72 personnes, dont une dizaine de fonctionnaires. Ils doivent être mis en examen vendredi par un tribunal de la province de Songkhla.

L’ONG Human Rights Watch a déploré qu’il ait fallu attendre l’existence de ces camps pour qu’une réaction intervienne. L’inculpation de fonctionnaires et d’un général dans ce trafic lucratif n’est pas surprenante. La traite d’êtres humains en Thaïlande est considérée comme « hors de contrôle » par la même ONG. La plupart des organisations accusent depuis des années la police et l’armée thaïlandaises de fermer les yeux sur ce problème, voire même de le nourrir.

Le chef de la junte au pouvoir en Thaïlande avait promis en juin dernier d’éradiquer le trafic d’êtres humains et de ne pas épargner les fonctionnaires complices.

Les ONG dénoncent depuis des années la corruption des autorités et l’annonce de l’arrestation du général Manas avait laissé sceptique le responsable de Human Rights Watch à Bangkok, Sunai Phasuk

Comme chacun peut le constater en Thaïlande ce sont des dizaines de milliers de personnes qui participe à ce trafic, notamment dans le trafic d’être humains pour la prostitution...

Source : Quotidien de Thaïlande