Cool des Trois Pagode : réouverture

La Birmanie a réouvert la frontalière du Col des Trois Pagodes dan la province de Kanchanaburi, district de Sangklaburi, pour célébrer l’anniversaire Roi

Le Myanmar a rouvert la frontière du Col Trois Pagodesentre Kanchanaburi en Thaïlande et Payathonzu dans l’État kayin
 [1] au Myanmar pour célébrer 83e anniversaire du Roi le 5 décembre, après une fermeture de deux ans.

JPEG - 45.1 ko
Le Col des Trois Pagode à Sangklaburi
Photo de www.kanchatrek.com

Le gouvernement du Myanmar a fermé la frontière au Col des Trois Pagodes il y a deux ans, en invoquant des raisons de sécurité intérieure en dépit des demandes de la Thaïlande de réouverture de la frontière pour les échanges commerciaux.

Les autorités du Myanmar ont déclaré qu’ils ouvraient la frontière pour permettre aux touristes de traverser et que les combats entre l’armée du Myanmar, et l’Armée bouddhiste démocratique karen (DKBA)
 [2]
dans la région ont pris fin.

Le chef du district de Sangkhlaburi , Chamrat Kangnoi a précisé que la frontière est temporairement ouverte pour les touristes entre 6 et 18 heures.

Les petits commerçants du côté thaïlandais vont de nouveau ouvrir leurs boutiques au marché frontalier.

Le gouverneur de Kanchanaburi a ordonné aux autorités locales thaïlandaises d’être vigilants en ce qui concerne les marchandises de contrebande et de travailleurs en situation irrégulière qui pourraient pénétrer en Thaïlande.


[1L’État Karen ou État de Kayinest une subdivision administrative du Sud-Est de la Birmanie. Sa capitale est Pa-An.

Le contrôle de la région a été longtemps disputé entre l’armée birmane et les Karens. Ceux-ci forment la majorité de la population de l’État, qu’ils appellent sous Kawthoolei et pour lequel ils demandent une plus grande autonomie vis-à-vis du gouvernement central.

L’état abrite d’autres ethnie minoritaires : Padaung ; Shan  ; Pa-O ; Mon et Arakanaise. Les Karens sont surtout animistes , ou bouddhistes, parfois chrétiens (surtout baptistes).

[2L’Armée démocratique bouddhiste karen - DKBA est un groupe dissident de bouddhistes anciens soldats et officiers de l’ Armée de libération nationale karen .
Bien que la majorité des Karens soient bouddhistes, la direction politique et celle de l’insurrection karen ont toujours été majoritairement chrétiens, un héritage de l’influence des missionnaires américains au cours des XIXe et XXe siècles. La rupture du DKBA provient du ressenti de la discrimination des dirigeants chrétiens du KNLA envers les communautés locales et les rebelles bouddhistes karen.
L’armée du Myanmar a exploiter la séparation en signant un cessez-le-feu avec le DKBA, qui a, depuis, profité de diverses ententes commerciales au détriment de la KNLA qui a longtemps dominé le commerce et l’extraction des mines dans la région. Ce cessez-le-feu a été interrompu lors des élections de fin 2010.